Uglies (Scott Westerfeld)

Une plongée dans un monde étrange et inquiétant en quête perpétuelle de perfection 
15/20
 
Synopsis :
 
Tally Youngblood va avoir seize ans, âge auquel elle va enfin pouvoir subir l’Opération qui la rendra belle, faisant d’elle une Pretty. Dans ce monde, ou tout le monde devient beau, ou plutôt où tout le monde répond aux mêmes critères de perfection, et donc où tout le monde se ressemble, Tally Youngblood aura une vie toute tracée. Cependant quelque semaines avant le grand jour, Tally rencontre Shay, une jeune fille pour le moins spéciale et extravagante puisqu’elle dit ne pas vouloir de l’Opération. La fuite de son amie vaudra à Tally un report de son Opération. Si elle souhaite un jour devenir belle elle devra révéler aux Specials Circumstances, des êtres cruels, l’endroit où se cache les rebelles. Tally trahira-t-elle son amie ?
 
Extraits:
 
– « La nature n’avait pas besoin d’une opération pour être belle. Elle l’était, tout simplement « 
 
– « Il n’existe pas de beauté frappante qui ne possède quelque étrangeté de proportion. »
 
Critique :
 
  Dans un monde régit par la beauté et la perfection, les corps et les visages normaux des enfants sont considérés comme « moches ». Aussi, dès l’âge de seize ans tout le monde subit l’Opération destinée à modeler l’apparence du sujet pour la rendre conforme à une certaine idée de la perfection. Dans cette atmosphère étrange et inquiétante, ou la superficialité est érigée en norme, personne ne se pose la question de savoir s’il ne serait pas mieux de ne pas subir cette Opération, si la beauté se cache réellement dans cette perfection préétablie ou au contraire si elle n’est pas déjà présente en chacun d’eux sous une forme différente. Personne ou presque…
Car en dehors des villes, là où les ruines des Rouillés s’élèvent comme un rappel des erreurs passées de l’humanité, vivent des rebelles : les Fumants. Ceux qui compose cette colonie ont refusé de subir le traitement qu’on leur imposait et se sont enfuis avant leur 16 ans vers l’inconnu, refusant le destin auxquels on les prédestinait. Un exemple de courage et de volonté face à la dictature de la beauté et un exemple de résistance face à un pouvoir qui ne laisse personne décider de son avenir.
 
Car c’est bien de liberté, de libre arbitre, de courage et d’intégrité dont il est question dans Uglies. Tout au long du livre on assiste à l’évolution du personnage principal, Tally, qui est au départ convaincue du bien fondé de l’Opération, à telle point qu’elle en est parfois agaçante. A travers son personnage on comprend à quel point il est difficile de se défaire d’une idée que l’on vous à rabâché durant des années, de remettre en question ce en quoi l’on croit dure comme fer ou encore combien il est difficile d’oser résister face à un pouvoir qui vous opprime. Au fil des pages Tally prend conscience qu’on l’a mené en bateau, que derrière cette Opération se cache bien plus ou bien pire qu’un visage parfait et semblable à tous les autres. En suivant le cheminement de la pensée de la jeune fille, le lecteur fais le parallèle avec notre société actuelle qui certes n’en est pas arrivé la, bien heureusement, mais qui a déjà établi des critères de perfection, conditionnant par la même les plus jeunes, et leur offrant une image déformée de la réalité.
 
Outre la morale et l’avertissement que l’on devine aisément au fil des pages, Uglies nous offre un monde intéressant qui aurait gagné à être un peu plus détaillé, un monde de villes entrecoupées d’une nature qui à repris ses droits (mais qui n’est pas indemne) et qui incite, là aussi, le lecteur à la réflexion. Que sommes-nous en train de faire de notre planète ? Ou va nous mener cette quête sans fin d’innovation et de progrès, cette volonté de toujours avoir plus ?
 
Les personnages, quant à eux, sont attachants, bien que comme dis plus haut, Tally m’a parfois franchement tapé sur les nerfs, je l’ai même carrément détester par moment. Heureusement son personnage évolue et au fil des pages on apprend à l’apprécier. Bien entendu, il y a un beau garçon dans l’affaire… Mais sincèrement l’histoire d’amour entre les deux protagonistes laissera certainement de marbre plus d’un lecteur, leur histoire se construisant bien trop rapidement pour être crédible.
 
Malgré cela, Uglies reste une bonne découverte, qui plaira aux ados en quête d’une bonne dystopie mais aussi à ceux plus grands, qui savent apprécier la littérature jeunesse.
 
L’auteur :
 
  Scott Westerfeld est un écrivain américain né en 1963. Il est l’auteur de plusieurs romans de science fiction à succès mais il s’est principalement illustré dans le sous-genre du space opera avec les Légions Immortelles et le Secret de l’Empire. Depuis quelques années, il se consacre à l’écriture pour adolescents et jeunes adultes avec non seulement Uglies mais aussi Midnighters.
 
Le détail :
 
  Les détails fournis concernant l’équipement de Tally et les différents objets que l’on peut trouver dans ce monde particulier permet au lecteur de s’immerger un peu plus dans cet univers futuriste qui gagne par la même en crédibilité : pour exemple la bague d’interface qui permet à Tally, comme son nom l’indique d’interagir avec son environnement, la planche magnétique qui lui permet de se déplacer ou encore les gilets de sustentations qui peuvent se révéler très utiles…
 
La parenthèse :
 
  Si vous aimez les romans dystopiques nous vous invitons, à découvrir, si ce n’est déjà fait un grand classique du genre : Le meilleur des mondes, d’Aldous Huxley.
Dans un style complètement différent, nous vous conseillons La déclaration de Gemma Malley, qui nous transporte en 2140, dans une Angleterre ou les adultes peuvent choisir de ne plus mourir s’ils renoncent à faire des enfants. Vous y suivrez l’histoire d’Anna, qui vit depuis presque toujours dans un pensionnat pour « les Surplus », où elle travaille très dur pour effacer la faute de ses parents.
 
MassCritics
 
L’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Votre note?
 
 
Page Facebook : Masscritics
 

Une pensée sur “Uglies (Scott Westerfeld)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *