109 rue des soupirs (Mr Tan)

Une BD jeunesse attrayante et pleine d’humour ! 16/20

Le synopsis :

109 rue des soupirs :Lorsque Elliot et ses parents emménage à Belle-en-Joie dans une maison sinistre, ils ne se doutent pas un seul instant que celle-ci est réellement hantée. Les parents d’Elliot, obnubilés par leur travail le laisse bien souvent seul dans cette grande maison. Bien vite, Elliot se rend compte qu’il n’est pas si seul qu’il n’y paraît. En effet, il va vite faire la rencontre de ses colocataires un peu spéciaux. Mais bientôt, arrive une baby-sitter un peu spéciale, qui semble chercher quelque chose…

La critique :

Bienvenue au 109 rue des soupirs ! Une maison hantée qui pourrait bien vous donner quelques frissons… ou pas. Car ici, les méchants ne sont pas ceux auxquels on penserait à première vue. C’est ce que va découvrir Elliot, jeune garçon quelque peu délaissé par ses parents, bien trop investi dans leur travail respectif pour se rendre compte que leur nouvelle maison est hantée.

Le scénario drôle à souhait et quelque peu déjanté fait rapidement entré en scène une nounou quelque peu excentrique et atypique dont il faudra déjouer les plans machiavéliques.

La BD plutôt courte et dynamique avec de grandes cases est particulièrement accessible pour un jeune lectorat. Le dessin dans les tons bleutés crée une atmosphère toute particulière qui immerge le lecteur dans ce manoir hanté pour une petite aventure pleine d’action.

En bref, c’est une bande dessinée simple mais efficace que nous propose ici Mr Tan. Elle nous offre une une galerie de personnages tous plus loufoques les uns que les autres. Elle permettra aux enfants de s’initier à la lecture de bande dessinée tout en passant un agréable moment dans un univers drôle et décalé au côté d’un petit garçon attachant. A conseiller à partir de 7 ans.

L’auteur :

Scénariste de bande dessinée Mr Tan a crée le personnage bien connu de Mortelle Adèle et la série Shaker Monster. Il écrit également des mangas et de nombreux romans pour ados et jeunes adultes qu’il publie sous son vrai nom, Antoine Dole.

Le détail :

Fondée en 1777, les éditions Casterman ont évolués pour s’adapter aux attentes éditoriales de leur époque. Elle publie de grands classiques tant en littérature jeunesse qu’en bande dessinée tels Tintin, Martine, Corto Maltese, Ernest et Célestine ou encore Emilie. Elle plébiscite des auteurs qui aborde de grands sujets à portée universelle et offre une ouverture sur le monde.

La parenthèse :

Si vous ne l’avez pas déjà fait découvrir à vos enfants, nous ne pouvons que vous conseiller la série Mortelle Adèle qui compte pas moins de 16 tomes.

MassCritics

L’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Votre note?
Page Facebook : Masscritics
Page Instagram : Masscritics

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *