1793 (Niklas Natt Och Dag)

De l’ombre à la lumière. 16/20

Le synopsis

L’histoire se déroule en Suède, à Stockholm, durant l’année 1793Le corps atrocement mutilé d’un homme est retrouvé dans un lac par un ancien soldat mutilé, Mickel Cardell.

L’enquête est rapidement confiée à Cecil Winge, réputé pour faire la lumière et aller jusqu’au bout de la vérité dans les enquêtes qu’il mène. Cecil est malheureusement atteint de la tuberculose et compte ses derniers mois de vie. Cette enquête sera probablement sa dernière et il met un honneur particulier à remonter les pistes afin de rendre justice à la victime, qui, selon les premiers éléments, semble avoir vécu ses dernières semaines dans les conditions les plus atroces.

Les deux hommes se lient petit à petit. Mû par les mêmes soucis de justice, ils vont mener l’enquête dans l’atmosphère particulière de cette ville en pleine crise où la corruption règne partout. Au fil du roman, la narration alterne quelques personnages principaux, tous à la recherche de liberté ou de rédemption.

La critique

1793, est une histoire foisonnante de personnage très bien construits, attachants dans leur aspect fragile et atypique. Le roman nous plonge au cœur d’une autre époque avec brio. Il nous emmène ainsi dans les petites ruelles et les tavernes de Stockholm, la où la bière et le sang coulent aussi facilement l’un que l’autre. 

C’est un thriller vraiment différent qui m’a totalement convaincue. Attention toutefois à la noirceur de certains passages qui, sans être au premier plan, dépasse de loin la noirceur de beaucoup de roman du genre. En effet, la perversion est menée fort loin au détriment de la pauvre victime retrouvée en début du livre. 

Par ailleurs, le duo d’enquêteur est particulièrement bien campé. Touchant et attachant, ils sont fort bien décris dans leurs blessures personnelles.  Enfin, l’alternance de plusieurs histoires et personnages majeurs s’entrecoupant pour au final se rejoindre vient parfaitement soutenir le rythme du roman, distillant les réponses au fur et à mesure que des questions sont ajoutées. 

En bref, 1793  est un bon roman  noir historique qui sort des chemins habituels.  Il ne devrait pas manquer de séduire les lecteurs n’ayant pas froid aux yeux et au cœur!

L’auteur

Niklas Natt Och Dag est un auteur Suédois de 39 ans, vivant à Stockholm. Issus d’une des plus anciennes familles de la noblesse du pays, ses ancêtres ont eux-mêmes participé à l’histoire avec un grand H. Passionné de musique, il joue pas moins de 4 instruments, allant de la flûte japonaise au violon en passant par la guitare et la mandoline. Il a également été rédacteur en chef d’un magazine durant quelques années. 1793, son premier roman (Sonatine), a été extrêmement bien accueilli par la critique dans une trentaine de pays. 

Le détail 

L’originalité du titre qui reprend l’année durant laquelle se déroule l’histoire. Le contexte de l’époque étant au premier plan de l’intrigue, ce choix est particulièrement judicieux et résonne parfaitement avec le contenu du roman.

La parenthèse 

Le nom de famille de l’auteur est lui-même digne du roman qu’il nous propose avec 1793  et signifie « Nuit et jour ». Issus d’une des plus anciennes familles de la noblesse Suédoise, il dispose donc en parallèle de son nom prestigieux,  de ses propres armoiries familiales, représentée par un bouclier bleu et doré représentant la nuit et le jour. 

Marie pour MassCritics

L’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Votre note?
Page Facebook : Masscritics
Page Instagram : Masscritics

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *