Aberrations _ Le réveil des monstres (Joseph Delaney)

Un pitch prometteur mais un premier tome qui peine à nous immerger dans son univers ! 14/20

Le synopsis:

Le Shole se propage progressivement. Ce brouillard dont on ne connaît pas la cause, envahit lentement mais inéluctablement les terres, tuant ou transformant tout être vivants en monstres avides de chair et de sang. Crafty est un Fey. Ses origines lui confèrent un certain pouvoir et lui permettent de se déplacer dans le Shole sans en subir les effets néfastes. Il sera donc recrutés comme mouche de porte et devra pénétrer dans le brouillard. Ceci afin d’en apprendre davantage sur cet étrange phénomène et tenter d’arrêter sa propagation.

La critique :

Une immersion au coeur d’un univers sombre, violent et des plus inquiétants : le Shole. Un phénomène mystérieux qui tue ou transforme en Aberrations tout êtres se trouvant pris dans son brouillard malfaisant. Au côté de Crafty, jeune mouche de porte, chargé d’entrer dans le Shole pour essayer de déterminer son origine et son mode d’action, nous découvrons cet univers des plus intriguant. Dommage, cependant, ce tome ne nous en apprend que bien peu sur le phénomène, et plus généralement, sur l’univers dans lequel notre jeune héros évolue.

En effet, comme Crafty, nous restons, tout au long du livre complètement ignorant quant à l’ennemi qui s’étend progressivement et qui menace maintenant la ville et le château de Lancaster. De fait, ce premier tome ne nous propose que quelques allers retours dans le Shole, parsemés de rencontre avec d’abominables créatures. Cela donne un effet de répétitions quelque peu décevant et fait patiner l’intrigue, tout en limitant la création de liens entre les différents personnages.

Aussi, les relations entre les différents protagonistes restent-elles très superficielles. Tout comme leur personnalité qui ne restent qu’esquissés tout au long de ce premier tome avec pour résultats des personnages plutôt stéréotypés et sans réelles consistance (exceptons peut-être Crafty et encore…). Tout cela est bien dommage car l’univers crée par Joseph Delaney titille réellement notre curiosité et fait naître en nous un tas de questions qui ne reçoivent pas la moindre parcelle de réponse dans ce premier tome.

Au final, Aberrations : Le réveil des monstres, pose les bases d’un univers et d’une intrigue qui devrait se dévoiler progressivement par la suite. Il est cependant regrettable que Joseph Delaney n’est pas su insuffler davantage de piquant à ce premier opus et davantage de profondeur à ses personnage principaux. A voir ce que cela donnera dans le prochain tome !

L’auteur :

Auteur anglais de science-fiction et d’héroïc fantasy, Joseph Delaney a d’abord été professeur d’anglais spécialisée en littérature fantastique. Il a notamment écrit le cycle de l’Epouvanteur mais aussi Arena 13, deux séries jeunesse à succès.

Le détail :

Cette série, publiée par Bayard, vise plutôt un jeune lectorat. Ce premier tome est en effet conseillé dès 12 ans. Au vu de sa structure et du déroulement de son intrigue peu complexe (pour l’instant tout du moins) qui le rende par la même très accessible, nul doute qu’il saura conquérir des enfants de cet âge pour une première entrée en matière dans le monde de la Fantasy. Mais les ados un peu plus vieux, amateurs du genre risquent, quant à eux, de lui trouver quelques faiblesses, telles celles cité plus haut.

La parenthèse :

Vous souhaitez découvrir plus largement le travail de Joseph Delaney ? Alors nous ne pouvons que vous conseiller de lire L’Epouvanteur qui se décline en 15 tomes.

MassCritics

L’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Votre note?
Page Facebook : Masscritics
Page Instagram : Masscritics

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *