Agence Lockwood & Co : Le manoir de Combe Carey (Jonathan Stroud)

Une histoire palpitante ! 18 /20

Le synopsis:

Après une « petite » mésaventure lors de leur dernière mission, Lockwood et ses compagnons, chasseurs de fantômes, doivent accepter une mission des plus périlleuses pour tenter de sauver leur agence de la ruine. Réussiront-ils à trouver la Source des apparitions et à ressortir indemne de Combe Carey, le manoir le plus hantée d’Angleterre ?

La critique :

D’emblée nous entrons dans le vif du sujet et nous sommes plongée dans un univers proche du notre certes mais un tantinet inquiétant. En effet, par un étrange phénomène que nul ne sait expliquer, les morts ont depuis quelques temps déjà, pris la fâcheuse habitude de revenir hantée les endroits où il ont perdu la vie sous forme spectrale. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que certains d’entre eux ne sont vraiment pas amicaux ! Ici les fantômes ne font pas qu’effrayer leur victime ils peuvent aller jusqu’à attaquer et même tuer.

C’est pourtant la mission de Lucy, Lockwood et George, trois adolescents, de débarrasser les maisons de ces occupants quelque peu importuns. Grâce à leur sens et perceptions aiguisé, ils sont en effet tout indiqués pour devenir de parfaits chasseurs de fantômes. Mais si leurs dons sont indéniables, la chance n’est pas toujours de leur côté. Rapidement, on se prend d’affection pour ces personnages aux personnalités diamétralement opposés mais complémentaires, qui forme une belle équipe.

L’intuitive et l’ultra sensible Lucy, le fonceur et flegmatique Lockwood et le nonchalant mais très sensé Georges vont ainsi être propulsé un brin malgré eux, dans une entreprise qui risque rapidement de les dépasser. En effet, il vont devoir affronter une nuit dans le manoir le plus hanté d’Angleterre et tenter de découvrir la Source de toutes ses apparitions.

Le style moderne et très dynamique de Jonathan Stroud entraîne le lecteur au coeur d’une intrigue captivante, au suspense maîtrisé. Ainsi, lors des missions, on se retrouve pris au piège nous aussi de ses maisons inquiétantes. On frissonne donc aux côtés de nos jeunes héros, tout en désirant nous aussi savoir ce qui à bien pu arriver de leur vivant à ses âmes revenus hanté le lieu de leur mort.

Le tout est très rythmée, les moments d’action et les moments plus calme justement dosés. On ne s’ennuie pas un seul instant ! Par ailleurs, rappelons le, c’est un roman jeunesse. Aussi, même si l’atmosphère est plutôt inquiétante, nul crainte, les cauchemars ne viendront pas hanter vos nuits après cette lecture.

Enquête, suspense, et frisson s’entremêlent ainsi pour créer une histoire palpitante. Le lien entre les deux affaires est habilement construit et les personnages suffisent à eux seuls à nous immerger dans notre lecture. La fin, promet encore de beaux rebondissements pour la suite, qu’on à d’ailleurs hâte de découvrir !

L’auteur :

Jonathan Stroud est un auteur anglais de fantasy jeunesse. Il est particulièrement connu pour sa saga La trilogie de Bartiméus.

Le détail :

En fin d’ouvrage, un glossaire répertoriant les différents types d’apparitions ainsi que tout les termes afférant au Problème, détaille les caractéristiques des différents fantômes. Il  nous en apprend ainsi davantage sur les apparitions mais aussi sur les moyens mis en œuvre pour tenter de s’en débarrasser.

La parenthèse :

Si vous avez aimé Le manoir de Combe Carey (Albin Michel),  trois autres tomes sont d’ors et déjà disponibles ! Par ailleurs, nous ne pouvons que vous conseiller de vous lancer dans la lecture de La trilogie de Bartiméus.

MassCritics

L’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Votre note?
Page Facebook : Masscritics
Page Instagram : Masscritics

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.