Ailleurs (Dario Franceschini)

Un roman synonyme de liberté ! 18/20

Synopsis :

Quand le notaire Ippolito Dalla Libera comprend que ses jours sont comptés, il appelle à son chevet son fils unique, Iacopo, et lui révèle le secret de sa vie. C’est alors que commence le voyage qui conduira Iacopo dans la quartier de Ferrare. Cette quête va bouleverser son existence si stable et tranquille de notaire et de mari fidèle. Dans l’univers perdu de voleurs, de prostituées, d’émotions et de découvertes ; la beauté de Mila lui donne l’envie irrépressible de tout recommencer, ailleurs.

Critique :

Lorsque le jeune notaire Iacopo est chargé de retrouver les cinquante-deux enfants que son père a eu avec des prostituées, son monde s’effondre. Comment aurait-il pu imaginer que son père, noble notaire respecté, aurait eu une vie cachée ? Iacopo s’engage dans un voyage émouvant et qui va changer sa perception du monde ! C’est dans le quartier pauvre de Ferrare qu’il va comprendre que la vraie vie n’est pas faite de règles et d’interdictions. Et c’est au côté de Mila qu’il redécouvre une joie passée, le bonheur et la liberté !

De plus, à travers cette belle histoire, l’auteur nous fait découvrir des personnages donnant vie à d’autres merveilleuses histoires pleines d’émotions comme celle de la Crue ou bien l’histoire du vendeur de vélo. Les stéréotypes, les tabous et les a priori tombent face à l’explosion d’amour et de joie ! C’est tout simplement un bonheur caché au travers des pages.

Le roman de Dario Franceschini est une remise en question pour le personnage mais aussi pour le lecteur. Plusieurs questions subviennent : « Qui sommes nous en réalité ? », « la voie que l’on emprunte est-elle celle qui nous correspond réellement ? ». Une étincelle peut parfois tout remettre en question et nous libérer des règles imposées dans lesquelles on se complaisait. Le début est malheureusement un peu long et certains passages et lieux auraient mérité une description plus élaborée.

L’auteur italien aborde un style d’écriture simple et compréhensible par tous. Il est facile pour le lecteur d’imaginer les lieux importants du récit. Il y a aussi de la poésie, de la musicalité, il y a tout ce que l’on peut trouver quand on a ce besoin de vivre ! J’ai aimé me perdre dans cette Italie aux côtés de Iacopo et de Mila !

Si vous recherchez un roman émouvant, agréable à lire, se déroulant au cœur de l’Italie et qui permet de remettre en question sa propre vie ; alors Ailleurs est un roman fait pour vous ! C’est un roman avec un sujet original avec comme thème principal : « doit-on passer son existence à vivre une vie que l’on n’a pas choisie ? ».

L’auteur :

Dario Franceschini est né à Ferrare en 1958. Il a été ministre de la Culture en Italie jusqu’en Juin 2018. C’est une personnalité politique, un avocat, un député, ainsi qu’un écrivain. Son premier roman, Dans les veines ce fleuve d’argent, a reçu en 2007 le prix Bacchelli et le prix du Premier Roman décerné à Chambéry. Ailleurs est paru aux éditions Folio en février 2019.

Le détail :

En suivant l’histoire de Iacopo, on pourrait facilement lier sa vie avec celle de l’auteur. Dario Franceschini cherchait, peut-être, son ailleurs au travers de son roman. Il remet en cause la position sociale, le conformisme d’une vie qui lui est rattaché. Il est possible que le politicien s’éloigne de sa vraie vie pour retrouver une vie faîte de joie, de poésie et de douceur. On peut y voir une fable célébrant la renaissance d’un Homme, une ode à la sensualité, à la vie et surtout à la liberté !

La parenthèse :

Si vous avez aimer ce roman d’amour et de désordre familial où les surprises se succèdent, je vous conseille le premier roman de cet auteur Dans les veines ce fleuve d’argent. On y retrouve toute la poésie de l’auteur, la douceur de son écriture ainsi que Ferrare. C’est un autre voyage initiatique, symbolique et plein de nostalgie.

« Si tu écoutes une histoire, et si tu la trouves belle, tu ne dois pas te soucier de savoir si les choses se sont réellement produites. »

Page 220

MassCritics – Justine

L’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Votre note?
 Page Facebook : Masscritics
 Page Instagram : Masscritics

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *