Berlin – 1. Les sept nains (Marvano)

Une bande dessinée qui revient sur une sombre période de l’histoire. 15/20

Le synopsis :

1993, dans le Lincolnshire en Angleterre. Sur la piste d’un ancien aérodrome militaire abandonné, trois personnes se remémorent, au travers d’une lettre, le dernier départ en 1943 des Sept Nains, l’équipage d’aviateurs du « S-Snow-white », un Lancaster faisant partie de raids aériens nocturnes visant à bombarder Berlin et détruire l’Allemagne nazie.

La critique :

Le contexte de l’histoire est, pour moi, le point fort de cette bande dessinée. Il est vrai qu’il change un peu de ce que nous avons l’habitude de lire en général, le côté comique n’y étant pas du tout représenté, mais c’est aussi ce qui la rends attrayante. Non seulement elle nous plonge dans cet univers sombre qu’est la seconde guerre mondiale et le combat contre l’Allemagne nazie, mais, en plus, elle le fait de façon très intéressante.

Le lecteur découvre cette histoire en même temps qu’une vieille dame, qui lit la lettre d’un de ces aviateurs envoyés pour bombarder Berlin, et cette façon très originale d’introduire le récit est vraiment plaisante. Cependant, la forme du récit de l’aviateur ne m’a pas réellement convaincue. Certes, elle reproduit sûrement très bien la confusion qu’il pouvait y avoir pendant les attaques, mais le dessinateur nous perd un peu entre les avions qui explosent et les personnages qu’on ne distingue pas forcément de façon très aisée avec leurs tenues de militaires.

Malgré tout, le dessin tend à un certain réalisme, sans aucune caricature, comme pour rappeler au lecteur que cette histoire n’est qu’à moitié fictive, qu’elle est une scénarisation possible de la vie de ces aviateurs qui partaient en missions nocturnes et dont très peu revenaient vivants. Un plan du Lancaster légendé se trouve même au début et à la fin de l’album, et il vaut le coup d’œil !

Et puis, cette impression de manque de clarté ne m’a pourtant pas empêché de m’attacher à certains personnages. Dans un contexte aussi sombre, on ne peut que s’attendrir face aux quelques moments d’espoir, d’innocence et d’amour. Ce premier tome de cette trilogie sur Berlin, et sur les époques de troubles qu’elle a connu depuis 1943, plaira sûrement aux amateurs d’histoire, mais également aux personnes qui cherchent des bandes dessinées un peu plus sérieuses, qui ne sont pas basées sur le rire. Et cette particularité lui donne une perspective intéressante.

L’auteur

Marvano est un dessinateur Belge. D’abord illustrateur pour un magazine de science-fiction, il décide de publier ses premières bandes dessinées en participant à certains numéros spéciaux de Tintin. En 2007 il publie les deux premiers tomes de la trilogie Berlin (Dargaud) dont Les sept nains est le premier volet puis en 2008, il sort celui qui conclura cette histoire. Sa dernière production, la trilogie Grand Prix est sortie entre 2010 et 2012.

Le détail :

La RAF, ou Royal Air Force dont fait partie l’équipage fictionnel que nous suivons dans « Les sept nains », est l’armée de l’air britannique qui a bombardé Berlin pendant la seconde guerre mondiale. Il est amusant de noter qu’elle a également, à cette époque, essayé de prouver que consommer des myrtilles pouvait améliorer la vue à travers une expérience visant à faire déjeuner de la confiture de myrtille à mille soldats pendant trois mois. Nous n’avons malheureusement pas connaissance des résultats de cette mission un peu farfelue en temps de guerre.

La parenthèse :

Vous pourrez trouver d’autres bandes dessinées sur fond de contexte historique telles que C’était la guerre des tranchées de Jacques Tardi, dédiée à son grand père ou encore Le sang des Valentines dessiné par Christian de Metter et scénarisé par Catel, qui se passe également lors de la première guerre mondiale. Un plongeon passionnant dans ces périodes qui font notre histoire.

MassCritics

L’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Votre note?
Page Facebook : Masscritics
Page Instagram : Masscritics

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *