Les Carnets de Cerise : Le Zoo pétrifié (Joris Chamblain/Aurélie Neyret)

De l’aventure et de l’humour. Une belle histoire empreinte d’émotions qui nous transporte et nous surprend. 18/20

 
 

Synopsis :

Cerise, une petite fille âgée de dix ans et demi, rêve de devenir romancière tout comme Madame Desjardins qui lui apprend les ficelles du métier. Cerise a un don pour observer les gens et deviner leurs secrets. Seulement, Monsieur Mystère semble vouloir cacher quelque chose aux yeux du reste du village… La fillette décide alors de mener sa propre enquête sur l’étrange comportement du vieil homme.
 

Extraits:

 
– « Maman m’a toujours dit que le vocabulaire était ma meilleure arme dans la vie. Avant je ne comprenais pas pourquoi. Maintenant si. Lire, c’est découvrir, voyager, mais aussi apprendre le sens des mots et surtout apprendre à s’en servir. C’est très important pour comprendre les choses et faire attention à ce qu’on nous dit. »
 

Critique :

Le prologue nous plonge immédiatement dans l’univers de Cerise grâce à la mise en page exceptionnelle de l’album : nous sommes in medias res invités à lire le début de son journal intime, non pas comme voyeurs, mais plutôt comme des confidents.

L’écriture manuscrite, la présence de crayons, de dessins et de collages donnent un effet de réalisme à l’histoire qui nous est offerte. Tous ces ingrédients font que l’on se sent proche de Cerise et que l’on a définitivement envie de lui tenir la main pour l’accompagner dans ses aventures. A travers son âme d’enfant, le personnage sait expliquer l’importance de la lecture et plus encore, qu’écrire un livre ce n’est pas seulement poser des mots sur une page, mais que le processus d’écriture nécessite tout un travail en amont.

Le récit commence à la manière d’un conte où l’héroïne s’improvise elle-même détective et s’annonce comme le début d’une investigation digne d’un roman policier. L’alternance entre les impressions de Cerise dans son carnet et les planches de l’histoire est en rupture avec les règles de la bande dessinée traditionnelle, ce qui marque son originalité.

La douceur présente dans les couleurs et dans le tracé traduit un sentiment de tendresse et de poésie. Les dessins sont empreints de détails réalistes mais nous emmènent parfois à la frontière d’un monde féérique : c’est ce qui fait également la magie du Zoo pétrifié.

C’est une histoire attachante qui parle des gens, de l’amour, de l’amitié, d’une rencontre, de la confiance et des secrets… C’est avec un petit sourire aux lèvres que l’on referme l’album, qui aura plongé les très grands enfants dans un petit moment de nostalgie et les plus petits dans une touchante leçon de vie. On ne peut que se laisser tenter par la lecture de cette magnifique BD.

L’auteur :

Depuis l’enfance, Joris Chamblain est bercé par le monde du neuvième art et très vite l’écriture de scénarii se révèlera être une vocation. A la recherche d’une illustratrice pour Les Carnets de Cerise, il découvre le génie d’Aurélie Neyret grâce à son blog[1] et charmé par ses dessins, lui propose de collaborer avec lui. C’est ainsi que la petite écrivaine et enquêtrice en herbe a vu le jour.

[1] http://ecartez-vous-jarrive.blogspot.fr/

Le détail :

Le duo a été récompensé en 2014 par un prix jeunesse lors du célèbre festival international de la bande dessinée d’Angoulême. C’est d’ailleurs un jury, composé uniquement d’enfants âgés de huit à douze ans, qui a choisi de sélectionner cette BD parmi beaucoup d’autres.

La parenthèse :

Si Le Zoo pétrifié vous a plu, rassurez-vous, vous pourrez suivre l’évolution de l’héroïne dans Le Livre d’Hector  et Le Dernier des cinq trésors. De nouvelles affaires énigmatiques qui la mettent sur les traces d’un vieux livre et d’un ancien atelier de reliure. Le passé des personnes qui l’entourent pourrait bien l’amener dans un jeu de piste et  la surprendre à nouveau.      

Masscritics

L’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Votre note?
Page Facebook : Masscritics
Page Instagram : Masscritics

Une pensée sur “Les Carnets de Cerise : Le Zoo pétrifié (Joris Chamblain/Aurélie Neyret)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *