Celle du milieu (Kirsty Applebaum)

Une dystopie mystérieuse ! 14/20

Synopsis :

« Le courage ce n’est pas l’absence de peur, c’est savoir l’accepter et l’affronter. »

Maggie vit avec ses deux frères, dans une communauté coupée du monde. Elle, c’est celle du milieu, la cadette, celle que personne n’écoute. Un jour Maggie rencontre Una, une vagabonde qui lui demande de l’aide. C’est une chance inespérée pour la cadette d’être enfin remarquée dans cette société où les premiers-nés sont perçus comme des rois. Mais la loi est claire, il est interdit de franchir la limite et de s’aventurer au-delà des frontières.

Critique :

Maggie, cadette d’une famille de trois enfants, vit dans une société où les premiers-nés sont vénérés avec une enfance heureuse. A 14 ans, les aînés doivent partir pour un camp afin d’aller combattre à la guerre silencieuse et protéger leurs familles, leur patrie. Maggie est en manque de reconnaissance, mais son souhait d’attention est exaucé lorsqu’elle rencontre une jeune vagabonde. La cadette décide alors de la piéger pour devenir aussi héroïque qu’un premiers-né. Maggie est alors perdue entre devoirs et amitié. Son piège ne fonctionne pas comme elle l’avait prévu et se lie d’amitié avec Una.

Elle se retrouve alors face à un dilemme compliqué. Sa rencontre va lui apprendre que la guerre est finie depuis bien longtemps et que la maire n’est pas aussi proche des habitants qu’elle ne le prétend. Au travers des pages, on suit l’évolution morale de Maggie ; elle est très attachée à sa famille et ferait tout pour protéger ses frères. Les premières pages renvoie l’image d’une petite fille innocente et en manque de reconnaissance, mais au fur et à mesure elle devient une personne avec une forte personnalité et énormément de courage ! Elle n’a pas besoin qu’on la protège, c’est une jeune fille forte !

La couverture et le résumé sont des éléments qui donnent très envie de découvrir ce roman. On veut suivre l’évolution de cette jeune fille à travers une société qui ne donne aucune chance aux plus jeunes.

L’auteure met en avant une société endoctrinée à cause de la peur et de la guerre. Mais elle traite également un sujet encore tabou mais réaliste : le trafic d’enfants. Le fait d’aborder ce sujet complexe au travers d’un roman jeunesse est une très bonne méthode, cela permet de sensibiliser les plus jeunes tout en ayant une bonne compréhension de l’histoire.

Dans ce roman, vous trouverez des personnages très attachants, du suspens, de l’aventure, mais aussi la peur des personnages et la rébellion ! Celle du Milieu est un roman jeunesse qu’on ne veut poser, l’envie de connaître la suite est toujours plus forte !

L’auteur :

Kirsty Applebaum est une jeune auteure britannique. Celle du milieu est son premier roman, publié chez Flammarion jeunesse en Avril 2019.

Le détail :

Mettre au cœur d’un roman jeunesse le thème du trafic d’enfant est une idée très originale. En effet, on ne parle pas assez de ce problème encore présent dans notre société. Ici, l’auteure le met en avant d’une manière très simple et très compréhensive par tous. Les enfants comme les adultes doivent être sensibilisés. Ce fléau doit être dissout. Grâce à Kirsty Applebaum, les lecteurs (lectrices) de Celle du milieu pourront comprendre une réalité considérée comme taboue.

La parenthèse

Si le suspens et l’aventure présent dans ce livre vous ont plus, je vous conseille Celle qui marche la nuit de Delphine Bertholon. Certes le registre n’est pas le même vu qu’il s’agit d’un thriller version jeunesse mais l’écriture de cette auteure à beaucoup de points communs avec celle de Kirsty Applebaum. C’est tout aussi léger et avec de l’action à chaques pages !

« Jamais personne ne croit une cadette. Pas même ses parents. Alors qu’un premiers-né, n’est ce pas, tout ce qui sort de sa bouche vaut la peine d’être écouté religieusement. »

MassCritics – Justine

L’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Votre note?
Page Facebook : Masscritics
Page Instagram : Masscritics

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *