Cendricourge (Jean-Christophe Morera)

Les citrouilles aussi ont le droit de devenir des princesses ! 17/20

Le résumé :

Le roi commence à s’impatienter. Son fils va bientôt fêter ses dix-huit ans et il n’a toujours pas trouvé sa fiancée. C’est bien simple, le prince trouve les jeunes filles qui se présentent à lui ennuyeuses, commères, illettrées ou pas assez aventurières ! Le jeune homme de son côté aime lire, danser, s’instruire et s’amuser.

Pour en finir avec ce qu’il présume comme des caprices d’enfant gâté, le roi décide d’organiser un grand bal au palais et d’inviter toutes les filles du royaume riches ou pauvres. La marraine du prince, trouve que le jeune homme exagère. Elle décide de lui jouer un tour : elle endort toutes les jeunes filles du pays et va faire un tour dans le potager du palais. Là, elle transforme les légumes en princesse ! « Celle qui, avant minuit, le prince séduira, princesse elle restera et l’épousera » !…

La critique :

  • Un livre édité dans un format original : un peu plus grand qu’un livre poche, souple avec deux bords arrondis et des pages assez épaisses
  • Une histoire complètement fantaisiste et insensée
  • Les illustrations ajoutent une touche de légèreté et d’humour à ce conte
  • La sensibilité et la bonté seront ici des qualités nécessaires
  • Une façon amusante de revisiter les grands classiques

L’illustratrice :

Marie-Pierre Oddoux est une illustratrice de romans pour les ados et d’albums jeunesse. Elle utilise aussi bien l’ordinateur que l’encre ou l’huile. En 2008, elle crée l’association Fleur de Ville pour aider les jeunes illustrateurs et auteurs de mener à terme leurs projets. En 2011, elle crée sa propre maison d’édition avec la collaboration de Marine Thévenet : Les Editions Fleur de Ville.

L’auteur :

Jean-Christophe Morera est journaliste. Il travaille pour les informations locales du Progrès de Lyon. C’est lors de la rédaction d’un article qu’il rencontre Marie-Pierre Oddoux. De là né un défi : créer un conte qu’elle pourrait illustrer.

L’éditeur :

La collection La tête à l’envers des éditions Les P’tits Bérets met en avant des contes classiques revisités. Pour le plus grand plaisir des jeunes lecteurs qui découvriront des histoires aussi loufoques qu’amusantes.

Public visé :

À partir de 4 ans.

MassCritics

L’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Votre note?
Page Facebook : Masscritics
Page Instagram : Masscritics

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *