Chaque chose en son temps (Loris Murail)

Un roman commémoratif émouvant. 15/20

Le résumé :

1915. Près de la zone de front, la jeune Reine, infirmière, transmet des lettres à un homme mystérieux, Louis Nikolic. Lorsqu’une explosion ébranle la demeure de cet étranger qui la fascine, la jeune fille découvre dans les décombres une surprenante machine dont le canon pointe vers une tache sombre surnaturelle.

2015. Deux adolescents découvrent une tache noire dans le sous-sol de leur maison. Poussés par leur imagination débordante, Blaise et Quentin s’imaginent qu’il s’agit de l’entrée d’un monde intergalactique. Mais c’est une voix mystérieuse, celle de Reine, qui leur parvient…

Quel mystère se cache derrière ce portail temporel ? Quelles conséquences le contact entre ses deux siècles aura-t-il pour Reine et sur l’Histoire ?

La critique :

Chaque chose en son temps allie Histoire et science-fiction pour nous plonger au cœur d’un récit émouvant qui lie deux époques : 1915 et 2015. De fait, Lorris Murail propose ici au lecteur un mélange des genres original, et qui fonctionne plutôt bien.

D’un côté, l’année 1915. Reine est au service d’un homme énigmatique qui mène des expériences dont elle ne sait rien et qui se retourneront contre lui, le blessant gravement. Parfait reflet de la jeune femme de l’époque (du moins celle d’avant guerre) dont la seule ambition acceptable est alors de trouver un bon mari pour fonder une famille, elle se révélera au fil de l’histoire. Prête à tout pour retrouver celui qu’elle aime, on la découvrira solide, courageuse et obstinée. Ainsi, elle s’engagera comme infirmière et se trouvera confronté aux atrocités de la guerre : les blessés, les mutilés, la mort. A travers ses yeux rien ne sera épargné aux lecteurs de la vie en temps de guerre, et de toutes les horreurs qu’elle génère.

De l’autre côté l’année 2015. Deux frères qui aiment jouer à la guerre, version Star Trek, seront confrontés à un monde où elle est bien réelle. Pourtant peu informés sur cette époque, ils tenteront néanmoins d’aider Reine comme ils le peuvent. Pour cela, ils se serviront des connaissances tirées de leurs nombreuses lectures sur les voyages dans le temps pour ne pas chambouler le cours de l’Histoire.

Ce sont donc deux époques diamétralement opposées et pourtant inextricablement liées qui prennent vie sous la plume fluide et maîtrisée de Lorris Murail. Il nous rappelle en effet, que la paix dont nous jouissons aujourd’hui est le fruit du combat que d’autres ont menés avant nous. Ils se sont battus pour elle, et pour beaucoup, sont morts pour elle. Quant à ceux qui ont survécu, ils ont du affronter une seconde guerre avant d’apercevoir enfin les prémices d’une unification. C’est là le message principal véhiculé par ce roman qui vient commémorer le centenaire de l’armistice tout en nous rappelant l’extrême nécessité d’une Europe unifiée à l’heure où celle-ci semble rencontrer nombre de difficulté à rester soudée.

L’auteur :

Diplômé de l’Institut d’Études Politiques de Paris, Loris Murail écrit aussi bien pour la jeunesse que pour les adultes. En plus de son travail d’écrivain , il est aussi critique littéraire, traducteur et journaliste.

Le détail :

Chaque chose en son temps fait partie de la collection Échos des éditions Gulf Stream aux côtés de quatre autres titres : Mes vies à l’envers, Les maux bleus, Je peux te voir, et A cœurs battants.

La parenthèse :

Si vous recherchez d’autres lectures évoquant cette période de l’histoire nous vous conseillons Soldat Peaceful de Michael Morpurgo. Ou encore Le journal d’Adèle de Paule du Bouchet.

MassCritics

L’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Votre note?
Page Facebook : Masscritics
Page Instagram : Masscritics

Une pensée sur “Chaque chose en son temps (Loris Murail)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *