Chocolat et Fleurs de Sel (Joëlle Loeuille)

Du réconfort et de la douceur ! 15/20

Synopsis :

Chocolat et Fleurs de Sel: Jeanne s’apprête à fêter ses 49 ans, seule dans son appartement parisien, avec un macaron beurre-salé en guide de gâteau d’anniversaire. Mais sa vie monotone et bien rangée est bousculée par le décès de sa tante. Elle quitte Paris pour assister aux obsèques dans son village natal, en Bretagne. Un lieu qu’elle avait quitté depuis 26 ans après avoir coupé tout lien avec sa famille. Là, elle croise des amis d’enfance et respire des parfums qui lui rappellent tant de souvenirs. Jeanne qui ne croit plus guère au bonheur, va découvrir qu’on a tous droit à une deuxième vie.

Critique :

Jeanne, professeure en classe préparatoire, a une vie bien rangée à Paris. Accompagnée d’Elinor son chat persan, ses habitudes sont bien ancrées dans son quotidien. Cette monotonie est rompue lorsqu’elle apprend le décès de sa tante Euphrasie. Elle doit alors retourner en Bretagne, à Plémey, afin d’assister aux obsèques de celle-ci. Jeanne n’avait pas remis les pieds là-bas depuis près de 26 ans, excepté pour Noël. Durant son séjour, un peu plus long que d’habitude, elle retrouve d’anciens amis et notamment Gabin le petit frère de son défunt fiancé Yannick. Propriétaire d’une chocolaterie, il s’est installé à St Gildas près de sa famille. Des sentiments enfouis vont alors ressortir, que ce soit pour Jeanne ou bien pour Gabin.

Placée au centre de deux vies complètement différentes, Jeanne devra choisir entre la douceur et le calme familial de la Bretagne ; et sa classe préparatoire où elle se démène afin que ses élèves atteignent l’excellence.

L’auteure écrit un roman simple, chaleureux, et authentique. La sensibilité des personnages amène un aspect réaliste. Chacun peut se reconnaître dans le personnage de Jeanne, ses fragilités ne sont pas dissimulées. Malgré la peur qu’elle éprouve, elle réussit peu à peu à sortir de sa zone de confort grâce à l’aide de sa famille et de ses amis. Elle réussit à se retrouver elle-même et à se réconcilier avec son passé. Ce n’est pas une femme parfaite, et c’est ce qui la rend encore plus attachante, tout comme chaque personnages présents dans ce roman ; ce sont des personnes communes, des personnes comme vous et moi. Cet élément permet une identification et un attachement immédiat.

Des thèmes sont présents au travers de ces pages, et reviennent assez souvent : le deuil, la routine, la famille, l’éveil des sens, et la possibilité d’avoir une seconde chance. De plus, les chapitres sont assez courts et permettent une lecture plus légère et poétique. On ressent très bien toute l’admiration et l’amour de Joëlle Loeuille pour la Bretagne et ses magnifiques paysages !

Si vous souhaitez découvrir un roman dit « Feel good », d’une douceur inouïe et très agréable à lire, alors Chocolat et Fleurs de Sel saura répondre à ces critères ! Chaque lecteur/lectrice appréciera la touche bretonne apportée à cette œuvre.

L’auteur :

Joëlle Loeuille a enseigné la littérature au collège pendant 15 ans et vit aujourd’hui à Lannion, en Bretagne. Persuadée que l’on peut surmonter toutes les épreuves dans la vie, elle a écrit Chocolat et Fleurs de Sel, qui est son deuxième roman. Il a été publié en Août 2019 chez les éditions « City Editions ».

Le détail :

Il y a un détail dans l’histoire auquel on ne s’attend pas vraiment. En effet, le personnage d’Euphrasie, la tante décédée de Jeanne, continue tout de même à interagir avec les vivants. On peut suivre son entrée au paradis aux côtés de Saint Pierre et la manière dont elle communique avec sa nièce. C’est assez plaisant d’avoir cette présence près de Jeanne qui l’aide pour certains choix et c’est aussi très réconfortant de se dire que malgré ce qu’il se passe, elle n’est jamais vraiment seule.

La parenthèse :

Si vous souhaitez découvrir d’autres romans « Feel good », je vous conseille ceux de Virginie Grimaldi. Ses romans sont très légers et très agréable à lire ; abordant des thèmes différents, chaque lecteur saura trouver le roman qui lui convient. Parmi une bibliographie diversifiée, je vous conseille Tu comprendras quand tu seras plus grande, ou bien Il est grand temps de rallumer les étoiles.

« Gabin se réjouit de constater que le chantage au chat n’avait pas fonctionné. Le dépendeur d’andouilles triomphait de la naine perfide. »

Page 156

« Il voulait l’entendre rire et le supplier de le supplier de la reposer. Ce n’était pas compliqué, tout lui semblait fade, quand il ne pouvait pas le partager avec elle. »

Page 184

MassCritics – Justine

L’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Votre note?
Page Facebook : Masscritics
Page Instagram : Masscritics

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *