Chronique du tueur de roi, 1ère journée : Le Nom du vent (Patrick Rothfuss)

Laissez-vous emporter par cette sublime saga, vous ne le regretterez pas. Une vraie pépite. 19.5/20

Résumé :

J’ai libéré des princesses. J’ai incendié la ville de Trebon. J’ai suivi des pistes au clair de lune que personne n’oserait même évoquer. J’ai conversé avec des dieux, aimé des femmes et écrit des chansons qui font pleurer les ménestrels.
J’ai été exclu de l’Université à un âge où l’on est encore trop jeune pour y entrer. J’y étais allé pour apprendre la magie, celle dont on parle dans les histoires. Je voulais apprendre le nom du vent.
Mon nom est Kvothe. Vous avez dû entendre parler de moi.

Extrait :

– La bière émousse les souvenirs, l’eau-de-vie les enflamme.Seul le vin adoucit les peines d’un coeur languissant.

– Vers la fin de l’été, j’ai surpris une conversation qui m’a tiré de ma bienheureuse ignorance.Lorsqu’on est enfant , on pense rarement à l’avenir. C’est cette innocence qui nous autorise à nous amuser,plaisir refusé à la plupart des adultes. Le jour où l’on pense à l’avenir est celui où l’on abandonne l’enfance.

– Il m’a regardé. Il a remué les lèvres. Il a appelé le vent.
Telle une feuille d’arbre illuminée par l’éclair, j’ai frissonné. Et le coup de tonnerre a amené la nuit.

La critique:

(Kote, aubergiste d’un petit village sauve la vie de Chroniqueur, scribe de renom. Ce dernier reconnaît dans son sauveur l’illustre Kvothe, célèbre arcaniste et musicien émérite, et obtient de lui le récit détaillé de ses aventures, le tout relaté en trois jours.)

Patrick Rothfuss nous plonge dans un univers médiéval très travaillé, avec ses paysages, ses légendes et sa magie, le tout dans un style élégant, simple et efficace. On parcours les Quatre Coins de la Civilisation avec les Edema ruh, une troupe de comédiens ambulant, on découvre la ville de Tarbean et ses quartiers peu reluisants et on pénètre avec curiosité dans l’Université d’Imre où l’on découvre avec intérêt les secrets de la magie. Magie toujours décrite d’un point de vue scientifique ce qui rend encore plus crédible le monde dans lequel évolue notre héros. L’importance de la musique et les superbes scènes qu’elle suscite rajoute encore à la beauté de cet univers.

Par ailleurs, on s’attache très vite au personnage de Kvothe. Ses innombrables talents, sa réussite dans tous ce qu’il entreprend et son arrogance pourrait en agacer plus d’un mais tout les ennuis qu’il s’attire contrebalance un peu la perfection du héros et lui confère notre sympathie. Les personnages féminins, quant à eux, sont loin du stéréotype de la femme fragile qu’il faut sauver. Indépendantes et fortes, elles n’ont nulles besoin des hommes pour avancer. En outre, j’ai toujours apprécié les personnages un peu fou ou en décalage total avec leur environnement, et on peut dire que dans le Nom du vent nous sommes gâtés. Le mystérieux et complètement cinglé Elodin, et la discrète Auri dont la folie douce nous enchante sont deux personnages qui alimentent encore un peu plus notre curiosité.

Autre point intéressant ; le système de narration. Plutôt original, il nous plonge dans l’histoire d’un homme, dont on sait déjà comment il finira. Loin de gâcher notre plaisir, cela ne fait que rajouter de l’intérêt au récit, la grande question étant : Pourquoi un homme tel que Kvothe, à qui tout semblait réussir, termine aubergiste dans un petit village isolé ?

Vous l’aurez compris, Le Nom du Vent à été un réel coup de cœur pour moi. Patrick Rothfuss fait partis de ces auteurs dont on dévorent les romans. Une vraie pépite dans le monde de la littérature fantasy à conseiller à tous les amoureux du genre.

MassCritics

L’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Votre note?
  Page Facebook : Masscritics 
Page Instagram : Masscritics 

2 pensées sur “Chronique du tueur de roi, 1ère journée : Le Nom du vent (Patrick Rothfuss)

    • 10 mai 2018 à 8:48
      Permalink

      Tout dépend de la personne, mais je dirais à partir de 14/16 ans

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *