Le combat d’hiver (Jean Claude Mourlevat)

Un roman jeunesse emplis de belles valeurs, une jolie ode à la musique et à la culture!

15/20

Résumé :

Le combat d’hiver est celui de quatre adolescents, évadés de leur orphelinat-prison, pour reprendre la lutte perdue par leurs parents, quinze ans plus tôt. Ont-ils la moindre chance d’échapper aux terribles « hommes-chiens » lancés à leur poursuite dans les montagnes glacées? Pourront-ils compter sur l’aide généreuse du « peuple-cheval »? Survivront-ils à la barbarie des jeux du cirque réinventés par la Phalange? Leur combat, hymne grandiose au courage et à la liberté, est de ceux qu’on dit perdus d’avance. Et pourtant.

 

Extraits : 

– On découvre le paradis quand on le perd, et le nid quand on en tombe.

– Elle regardait alors, au hasard du voyage, défiler les images secrètes de son âme : le grand fleuve tranquille qui coulait sous les ponts, l’infini poids d’amour des consoleuses, le souvenir tremblotant de ses parents engloutis et, pour toujours, le visage souriant d’un garçon aux boucles brunes.

– Si tu voyais ce monde, Milos ! Les gens foncent et te bousculent sans te voir. On a l’impression d’être une fourmi parmi les millions d’autres. Si tu étais avec moi, il faudrait qu’on se tienne par la main pour ne pas se perdre. J’entre dans les boutiques, les drogueries, les quincailleries, chez les marchands de couleurs… Je farfouille dans les articles. Je les repère pour quand j’aurai davantage d’argent. Comme ce serait bien si tu étais là, mon amour…

La critique: 

(Quatre adolescents Helen, Milena, Milos et Bartolomeo s’échappent de leur internat après avoir pris conscience de leur identité. Enfants des résistants qui se sont battus contre le pouvoir totalitaire en place : la Phalange, ils décident de reprendre le combat perdu quinze ans plus tôt par leur parents.)  Audacieux, ce roman destiné en premier lieu aux adolescents, aborde des sujet aussi délicats et sérieux que la dictature, la mort ou la torture, le tout dans un univers sombre et violent qui oscille entre réalité et fantastique.

Bien rythmé, le récit nous livre tour à tour les points de vue des différents protagonistes, maintenant ainsi le suspense tout au long de l’histoire. Attachants, les personnages sont portés par l’amour et l’amitié. Symboles de la liberté et du désir de vaincre, ils portent à eux seuls la lourde tâche de rallier le peuple à leur cause.

Quelques regrets cependant concernant le manque de profondeur de certains personnages, (particulièrement en ce qui concerne Milena et Bartolomeo) et l’exploration superficielle de l’univers dans lequel ils évoluent qui nous promettait pourtant tant de choses. On est frustré de ne pas en apprendre davantage sur les Hommes Chiens ou les Hommes chevaux, et on aurait apprécié quelques détails supplémentaire sur l’histoire de certains personnages secondaires. De plus, l’aspect politique, qui n’occupe qu’une place mineur dans le roman, aurait gagné à être un peu plus développé ; on ignore pratiquement tout de la Phalange et de ses membres. Le dénouement, quant à lui, est décevant ; une issue un peu moins facile et plus spectaculaire aurait été la bienvenue.

Malgré cela, Le combat d’hiver, n’en reste pas moins une belle ode à la musique et à la culture, un roman au style simple et épuré qui passionnera certainement les adolescents mais qui laissera un léger sentiment de frustration au plus vieux.

 

Masscritics

 

L’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Votre note?
Page Facebook : Masscritics
Page Instagram : Masscritics

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *