De Sang et de Rage (Tomi Adeyemi)

Un univers de fantasy original et maîtrisé! 17/20

Le synopsis :

De Sang et de Rage : Il fut un temps ou la terre d’Orïsha était baigné de magie. Mais c’était avant que le roi ne la fasse disparaître, asservissant le peuple des majis. Zélie Adebola n’était qu’une enfant lorsque les sbires du roi ont assassiné sa mère. Aujourd’hui elle connaît le moyen de ramener la magie. Mais, le prince héritier du trône est bien décidé à l’en empêcher

La critique :

Tomi Adeyemi entraîne son lecteur dans une Afrique imaginaire autrefois baigné de magie : Un univers maîtrisé qui fourmille d’une multitude de détails nous immergeant dans une culture et un décor fantastique, vivant et coloré.

Ce roman choral nous offre les points de vue pour le moins divergents de trois protagonistes : Zélie, Amari et Inan. Zélie est une maji qui nourrit un profond sentiment d’injustice quant au traitement réservé à son peuple. Entêté et impulsive, c’est sur elle que reposera le dernier espoir des majis d’un jour retrouver leur pouvoir. Rebelle, fonceuse et déterminé, elle est bien décidé à redonner à son peuple la liberté qu’on leur a arraché. Amari, elle, est la fille dissidente du roi. Bien consciente de l’injustice dont sont victimes les majis mais aussi de la cruauté sans borne de son père, elle est bien décidé à rétablir la justice. Pour finir, Inan, prince héritier est, quant à lui, prêt à tout pour les arrêter et empêcher le retour de la magie, sûr qu’il est du bien fondé de ses convictions et de ses croyances.

A travers leur regard, ce sont les différentes postures que l’on peut tenir face à une même situation qui sont exposé mais aussi les avantages et les inconvénients qu’entraîneraient immanquablement le retour de la magie. Car rien n’est simple, et bien loin d’une vision manichéenne, l’auteur invite son lecteur à la réflexion. De plus, elle réussit avec brio à transposer à cet univers de fantasy des thématiques contemporaines et nous emporte dans un univers qui trouve une certaine résonance avec notre monde actuel.

Le scénario en lui même est bien construit et riche en action, même si ce premier tome souffre par moments de quelques longueurs. Rien de rédhibitoire cependant, d’autant que l’immersion dans cet univers original, imprégné du folklore et des traditions religieuse de l’Afrique de l’Ouest se fait sans mal.

Ce premier tome, dans lequel souffle un vent de révolution, ouvre donc superbement cette trilogie de fantasy. Il nous plonge dans un sublime univers, à la rencontre de personnages plutôt bien construits, nourris de convictions et d’engagement. Vivement la suite !

L’auteur :

Romancière américaine d’origine nigériane, Tomi Adeyemi a étudié la littérature anglaise à l’Université d’Harvad. Grâce à une bourse elle étudie la mythologie et la culture ouest-africaine à Salvador. Lorsqu’elle revient aux Etats-Unis elle travaille pour une société de production cinématographique. C’est en 2018, qu’elle publie son premier roman Children of blood and bone, premier tome de sa série Legacy of Orisha, qui paraît sous le titre De Sang et de Rage en mai 2019 aux éditions Nathan.

Le détail :

En début d’ouvrage une carte ainsi qu’une liste présentant les différents clans Maji, nous permet de mieux nous représenter la géographie des lieux et de nous y retrouver parmi les nombreux clans qui constituent le peuple Maji.

La parenthèse :

Le deuxième tome de la série, Children of Virtue and Vengeance est paru en juin 2019 aux Etats-Unis. Il sera disponible dans le courant de l’année 2020 en France.

MassCritics

L’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Votre note?
Page Facebook : Masscritics
Page Instagram : Masscritics

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *