Des Ours dans la maison (Olivier Dupin)

Un livre touchant et bouleversant! 18/20

Le résumé :

Le petit garçon a toujours vu ce sifflet rouge posé là, sur l’étagère. Mais maman lui a interdit d’y toucher car c’est pour les grands.

Un jour, papa reçoit une mauvaise nouvelle. Il commence à jouer avec le siffler rouge. Un petit ours brun, très sympathique fait alors son apparition. Il faisait rire tout le monde avec ses blagues, ses grimaces. Papa jouait régulièrement avec maintenant. Mais à force de siffler, un deuxième ours est arrivé. Celui-ci était grand brun et ébouriffé. Il avait fait fuir le petit ours brun. Le grand ours était maladroit et pas très amusant. Le petit garçon avait beau dire à son père qu’il préférait le petit ours, rien n’y fit. Il sifflait toujours trop ! Impossible de lui confisquer son sifflet, il en trouvait toujours d’autres. Maman essaya de faire partir ce vilain ours mais se fût pire, un troisième ours, encore plus méchant apparut. Un matin, le jeune garçon s’aperçut que sa maman avait du noir autour de l’œil… C’était l’ours noir qui avait sévit !

Mais maman finira par avoir le bon réflexe : téléphoner à des dresseurs d’ours !

La critique :

  • Une histoire bouleversante, qui retrace malheureusement la réalité de trop de familles
  • Un texte qui sensibilise d’une façon très adroite aux dangers des addictions
  • Des illustrations poignantes qui s’adaptent parfaitement à la situation qui empire page après page
  • Des caractères et des comportements personnifiés par les ours
  • Au fil des pages, le papa connaît une transformation des traits de son visage qui va du nez rouges aux yeux creusés et cernés
  • Un sifflet rouge qui symbolise l’addiction
  • Une fin tout de même positive qui encourage à réagir le plus rapidement possible et avant qu’il ne soit trop tard

L’illustrateur :

Toni Demuro est un illustrateur jeunesse. Il a déjà publié de nombreux albums comme Quand je marche en forêt, L’oiseau qui avait avalé une étoile, Célestin rêve.

L’auteur :

Olivier Dupin est instituteur. C’est à force de lire des romans à ses élèves que l’idée de raconter ses propres histoires lui vint. Depuis, il a publié plus de 70 ouvrages qui vont du roman aux albums jeunesse. Nous avions déjà eu l’occasion de présenter son travail avec L’île des rouges.

L’éditeur :

Rêves bleus est la marque jeunesse des Editions D’Orbestier, basée à Nantes. Il nous propose ici un livre en partenariat avec L’A.N.P.A.A., Association Nationale de Prévention en Alcoologie et Addictologie.

Public visé :

À partir de 5 ans.

L’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Votre note?
Page Facebook : Masscritics
Page Instagram : Masscritics

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *