Five feet apart (Rachael Lippincott, Mikki Daughtry & Tobias Iaconis)

La vie malgré la maladie ! 19/20

Synopsis :

Five feet apart : Depuis son plus jeune âge, Stella a l’habitude de tout contrôler dans les moindre détails ; même à l’hôpital, là où ses poumons défaillants l’envoient régulièrement. Traitements, régime, suivi médical, rien n’échappe à son organisation si pointilleuse. Son total opposé est Will ; il n’attend qu’une chose avoir 18 ans et pouvoir vivre sa vie comme il le souhaite.

Ils n’ont rien en commun, excepté leur maladie, la même qui leur impose une distance de sécurité égale à 3 pas.

Critique :

Dans l’hôpital de Sainte-Grâce, on y découvre deux merveilleux personnages atteints de la mucoviscidose. D’un côté, il y a Stella : jeune adolescente qui doit se battre tous les jours contre cette maladie. L’organisation et la minutie rythment sa vie. Elle tient une chaîne Youtube afin d’informer chacun sur la maladie et comment vivre avec. Elle met aussi au point des listes de choses à faire et créé une application pour ne pas oublier la prise des médicaments. Ses parents sont très présents pour elle, et la soutiennent dans les épreuves.

De l’autre côté, il y a Will. C’est l’inverse de Stella. C’est un artiste qui veut vivre sa propre vie sans se soucier de ses poumons en mauvais état et de sa maladie. Les traitements, les médecins, les changements fréquents d’hôpitaux, tout l’ennuie. Il ne veut pas respecter les interdictions qui lui sont imposées au quotidien. Sa mère, très protectrice, fait tout son possible pour trouver le traitement qui pourra soigner son fils. La principale pensée de Will est le jour de ses 18 ans, jour où il pourra tout stopper et vivre comme bon lui semble.

Suite à leur rencontre, Stella se donne un défi : faire en sorte que Will respecte son traitement. Elle lui organise sa prise de médicaments grâce à son application ; en échange elle posera pour lui afin qu’il la dessine. Après de nombreux moments passés ensemble, l’attachement est de plus en plus fort malgré une interdiction d’être en contact.

On y découvre une écriture très touchante et très légère. Certaines scènes sont très symboliques par rapport aux sentiments des personnages et aux épreuves qu’ils endurent. L’amitié a une très grande place au travers de ces pages ; en effet les amis de Stella comme Poe, Mya ou bien Camilia ; et ceux de Will – Hope et Jason, ont beaucoup d’impact sur les choix et les décisions des personnages principaux. Même si la maladie est un thème important, celui de vouloir vivre malgré tout est bien plus fort ! Le lecteur sera ému par autant d’émotion. Passant du rire aux larmes, ce roman est d’une beauté !

Si vous cherchez un roman moderne, mettant en avant la maladie et la réception de celle-ci par d’autres personnes, ainsi que le point de vue d’adolescents sur la vie à l’hôpital ; alors je ne peux que vous conseillez Five Feet Apart ! Certes, le roman est classé dans la catégorie Young Adult, mais toute personne saura l’apprécié à sa juste valeur !

L’auteur :

Rachael Lippincott est née à Philadelphie et a grandi en Pennsylvanie. Elle est titulaire d’un BA en écriture anglaise de l’Université de Pittsburgh. Five Feet Apart est son premier roman publié chez les Éditions Albin Michel en Juin 2019. Sa vie est partagée entre l’écriture et son food-truck en duo avec son conjoint.

Le détail :

La mucoviscidose est une maladie génétique très fréquente en France et dans les pays occidentaux. Le fait d’aborder ce thème grâce à un point de vue plus jeune est une très bonne idée. Les sentiments sont d’autant plus réels et sincères. Et l’on comprend comment la maladie est vue depuis un œil extérieur. Vivre avec une personne ayant la mucoviscidose n’est pas simple, mais vivre avec celle-ci l’est encore moins. L’auteure a su utiliser les bons mots afin de sensibiliser un large public.

La parenthèse :

Si vous souhaitez découvrir d’autres romans ayant pour thème la maladie au travers de différents points de vue ; je vous conseille 2 romans :

  • Nos étoiles contraires de John Green. On y retrouve, tout comme dans Five Feet Apart, deux adolescents ayant des problèmes de santé mais qui essayent tout de même de vivre leurs vies comme ils le voudraient et non comme la maladie l’impose.

  • Les derniers jours de Rabbit Hayes d’Abba McPartlin. Des dialogues émouvants et des personnages attachants rythment ce roman. On y trouve une mère de famille qui revit des flash-backs, des bon souvenirs liant amour, amitié et famille alors que sa maladie s’aggrave à son grand désespoir. Elle essaie de vivre simplement sa vie, mais sa santé qui se dégrade la rattrape…

« Nous avons besoin de toucher ceux que nous aimons presque autant que de respirer. Je n’avais jamais mesuré l’importance de ce contact, de son contact…avant d’en être privée. »

« Quand on a la mucoviscidose, on ne sait jamais combien de temps il nous reste. Mais finalement, on ne sait pas non plus combien de temps il reste à ceux qu’on aime. »

MassCritics – Justine

L’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Votre note?
Page Facebook : Masscritics
Page Instagram : Masscritics

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *