Fruits Basket (Natsuki Takaya)

Et vous, quel signe êtes-vous ? 16/20

 
 

Le synopsis:

 
Tohru Honda est une lycéenne de 16 ans, elle vit seule sous une tente après la mort de sa mère. Sans le savoir, elle s’est installée sur la propriété de la famille Sôma. En explorant les alentours elle découvre une maison et fait la rencontre de Shiguré qui lui propose de l’héberger en échange de tâches ménagères. Tohru vit désormais avec trois membres de la famille Sôma : Shiguré, et Yuki et Kyo avec qui elle va au lycée. Tohru semble alors pouvoir vivre normalement jusqu’à ce que par accident, elle tombe dans les bras de Kyo qui se change aussitôt en chat.
 

Extraits:

 
 
-Une fois de plus, j’ai perdu ma maison.
-Est-ce que cela te rend triste ?
-Non, j’ai vécu dans le passé des choses plus difficiles.
-Par exemple ? Raconte-moi.
-Je n’ai pas pu dire « au revoir » à maman, le matin du jour où elle est morte dans un accident.
 

La critique

  Le manga s’inspire grandement de l’histoire du zodiaque chinois. En effet la malédiction qui pèse sur la famille Sôma fonctionne de la façon suivante : treize membres de cette famille sont maudits par l’animal de leur signe astrologique chinois, ils se transforment au contact d’une personne de sexe opposé, ou encore lorsqu’ils sont fatigués. La légende dont s’inspire Fruits Basket, est très ancienne et raconte l’origine des douze signes du zodiaque chinois plus le signe du chat, qui est le treizième signe. Le dieu des animaux invita tous les animaux pour participer le soir même à une grande fête. Le rat décida de tromper le chat en lui assurant que la fête aurait lieu le lendemain. Lorsque tous les animaux arrivèrent à la fête, le chat dormait et rêvait de la soirée à laquelle il pensait participer le lendemain. Le dieu décida alors de récompenser les douze animaux présents en en faisant la représentation des signes du zodiaque chinois. Ainsi le chat, trompé par le rat, devint le treizième signe, le signe maudit.

La légende des douze signes est ce qui rythme l’histoire tout au long du manga, elle constitue le fond mythologique de l’intrigue. Elle est très présente et permet de masquer, à certaines reprises les caractères des personnages peu développés. Autrement dit s’il y a parfois des manques du point de vue de la psychologie des personnages, la légende du zodiaque chinois permet de les combler.

En ce qui concerne la psychologie des personnages, la naïveté de Tohru est l’élément le plus marquant. En effet surtout au début de la série, l’héroïne manque franchement de discernement, et a une attitude crédule qui ne la met pas toujours à son avantage. Cette naïveté a tendance à disparaître à mesure que l’intrigue autour de la malédiction s’épaissit. Ainsi les rencontres faites avec les treize maudits, rendent Tohru plus forte en lui faisant ouvrir peu à peu les yeux sur la vie, mais aussi et surtout sur le terrible sort réservé à Kyo, maudit par l’esprit du chat.

Cette évolution du personnage principal se voit également par le dessin, en effet au début du manga elle a des traits plutôt ronds, avec des grands yeux, ce qui renforce la naïveté caractéristique de l’héroïne. Cependant vers le milieu de la série, les traits deviennent plus fins et le regard plus précis. On voit alors d’un point de vue concret la transformation intérieure du personnage.

Au final, un shojo drôle, romantique et triste par moment. Un incontournable du genre.

L’auteur

  Natsuki Takaya est une mangaka japonaise. Cette passion du manga date de l’école primaire et c’est avec Fruits Basket que son succès s’affirme. Elle ne cache sa seconde passion pour les jeux vidéo, en particulier pour Final Fantasy, c’est pourquoi on peut retrouver à diverses reprises des petites notes à ce sujet dans le manga.


Le détail

  Le titre du manga est expliqué à l’intérieur de celui-ci, en effet il s’agit d’un jeu appelé fruits basket. Cela ressemble plus ou moins à un épervier, les enfants se mettent en ligne d’un côté et doivent réussir à passer de l’autre côté. Pour cela un des enfants se met au milieu et donne un nom de fruit à chaque enfants, puis il appelle un par un les fruits pour qu’ils traversent.


La parenthèse

  En juillet 2015 l’auteure a annoncé une suite pour Fruits Basket pourtant terminé en 2006. Cette suite prendra la forme de deux ou trois volumes, et l’action se situera quelques années après la fin des études de Tohrû. Les personnages de Fruits Baskets n’apparaîtront pas dans cette suite, l’histoire se concentrera sur Sawa, une jeune fille qui arrive dans le même lycée où était Tohru il y a quelques années.

MassCritics
 
 
L’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Votre note?
 
Page Facebook : Masscritics
Page Instagram : Masscritics

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *