Garbage night (Jen Lee)

Une bande dessinée jeunesse au graphisme alléchant et à l’intrigue très accessible ! 14/20

Le synopsis:

Dans une ville vide de tout présence humaine, Simon un chien, vit avec ses deux meilleurs amis dans un jardin dévasté. Alors qu’il essaient de trouver de la nourriture, ils vont faire la rencontre de Barnaby, un autre chien abandonné qui va leur parler de « l’autre ville ». Là bas, peut être que des humains vivent encore. Nos trois amis vont alors se joindre à Barnaby et tenter de rejoindre cette ville, promesse de nourriture et de jours meilleurs.

La critique :

Le design cartoonesque plutôt simple joue avec différents tons de couleurs pour nous présenter un monde post apocalyptique où les humains ont disparus et où les animaux doivent maintenant se débrouiller seuls pour survivre.

Simon, chien domestique et ses deux meilleurs amis, un cerf et un raton-laveur attendent le retour de la « Garbage Night » mais le temps passe et les poubelles restent désespérément vides. Ils vont alors devoir renouer avec leur sauvagerie animale pour tenter de s’en sortir dans ce nouveau monde sans humains.

Si l’idée de base était plutôt intéressante, la bande dessinée, peine à nous captiver tant l’intrigue aussi bien que les dialogues manquent de saveur. En effet, le récit se déroule assez platement, sans réel moments forts et les diverses réflexions des protagonistes sont finalement un peu creuses. De fait, on a du mal à s’attacher réellement aux personnages et à s’immerger pleinement dans ce monde pourtant prometteur.

Toutefois, l’album reste tout de même intéressant en ce qu’il touche à des thèmes plutôt divers : amitié, solidarité, nature mais aussi manipulation ou cruauté. Dommage, cependant, que les émotions ne soient pas vraiment au rendez vous.

En bref, Garbage night est une bande dessinée, qui manque certes d’un peu de profondeur, mais qui saura néanmoins certainement séduire les plus jeunes par son graphisme simple et alléchant et son intrigue très accessible.

L’auteur :

Jen Lee est diplômé de la School of Visual Arts de New York. Elle travaille en freelance pour plusieurs clients comme Boom ! Studios ou encore Nickelodeon et est l’auteur d’un webcomic animé Thunderpaw.

Le détail :

Toute jeune maison d’édition, née en décembre 2017, les éditions Kinaye proposent aux jeunes lecteurs de découvrir la richesse et la diversité des BD américaines. Elles sont ainsi entièrement dédiées à ce genre de publications.

La parenthèse :

Vous souhaitez découvrir plus largement l’univers de la maison d’édition Kinaye ? Alors nous vous conseillons tout particulièrement Diesel : Allumage de Tysonn Hesse ou encore L’assistante de la Baba yaga de Marika McCoola, deux de nos coup de coeur BD !

MassCritics

L’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Votre note?
Page Facebook : Masscritics
Page Instagram : Masscritics

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *