GTO (Tôru Fujisawa)

Un manga original et déjanté! 15/20

Le synopsis:

Ancien voyou, chef de gang, Eikichi Onizuka décide un jour de devenir prof. Sa vocation n’a rien de pédagogique. En effet, tout ce qu’il souhaite, c’est pouvoir sortir avec les étudiantes du lycée où il travaille. Il lui est alors donné la pire classe de la prestigieuse école privée « Holy Forest Academy », la Class 3-4. Onizuka doit alors faire face à de nombreux problèmes causés par ses élèves… Pourtant, au fil des chapitres, on se rend compte que le sens de la justice et de l’honneur de notre héros vont l’amener à devenir un véritable enseignant.

La critique:

Précisons d’abord que l’œuvre ne s’adresse pas à n’importe quel public. En effet, il est recommandé d’avoir plus de 12 ans pour la lire.

Ce manga reste un classique unique. Une histoire originale et complètement déjantée qui en fera rire plus d’un. Mais malgré l’aspect complètement fou qui ressort de l’œuvre, celle-ci nous invite à ne pas nous fier aux apparences. Elle montre en effet qu’un délinquant n’est pas dénué de cœur. Un autre point mis en avant est l’inhumanité dont peuvent faire preuves certaines personnes ordinaires. Par ailleurs, l’auteur met aussi en exergue de nombreuses valeurs morales telles que le sens des responsabilités, l’amitié,…

Le dessin quand à lui reste unique en son genre. En plus de posséder un style très détaillé, l’auteur se permet même de dessiner parfois ses personnages (en particulier Eikichi) avec des têtes dignes des plus belles grimaces. On peut donc difficilement critiquer les dessins de l’auteur qui restent d’une qualité irréprochable.

L’auteur:

Tōru Fujisawa, a fait ses débuts de mangaka en 1989 avec le manga Love you dans le magazine Magajin FRESH. Il est surtout connu grâce au grand succès de son œuvre GTO (Great Teacher Onizuka). Depuis cette œuvre, il connaît un succès variable, ayant dû interrompre  la publication d’un de certains de ces mangas, souvent contre l’avis des fans européens qui le soutiennent. Il a déclaré vouloir reprendre les aventures d’Onizuka dans une œuvre future.

A l’occasion de la sortie de sa nouvelle série Tokko, Toru Fujisawa est venu à Paris pour faire une séance de dédicace au salon du livre et au Virgin Mégastore des Champs-Élysées en mars 2008. Il à également répondu aux questions de Pika Edition et des fans lors d’une conférence au salon du livre, à laquelle il à conclu par un portrait grand format d’Onizuka réalisé devant ses fans.

Depuis peu, Tôru Fujisawa à repris les aventures d’Eikichi Onizuka dans un manga intitulé GTO Shonan 14 Days. L’histoire se situe entre le tome 19 et 20 de GTO. Ce grand retour d’Onizuka répond aux nombreuses demandes des fans pour le voir réapparaître un jour.

Le détail:

De nombreuse séries en liens avec GTO (Pika) on vu le jour par le même auteur: 

  • Bad company (prequel): le manga est centré sur la vie de lycéen (si elle pouvait être qualifié ainsi) d’Eikichi Onizuka.
  • GTR: great transporter Ryuji: spin-off centré sur Ryuji Danma, ami d’Eikichi qui est lui aussi très attiré par les jolies filles mais qui contrairement à son ami a un certain succés.
  • GTO paradise (suite): Onizuka est en prison où il nous raconte comment il y est arrivé. Après deux ans d’enseignement au collège on lui confit une classe de lycéens. Mais pas n’importe quels lycéens, tous de jeunes idoles et acteurs. Onizuka se croit au paradis mais si on lui a confié cette classe c’est parce qu’on attends de lui un nouveau miracle.
  • GTO shonan 14 days: A la fin du dernier volume de GTO, Onizuka doit récupérer de son opération. Mais, c’est alors qu’une émission TV populaire spéciale enseignants lui propose de passer dans leur émission. Onizuka décide donc de s’enfuir pour y participer. Malheureusement, il avoue au pays tout entier qu’il a failli enterrer vivante Kanzaki.
  • Young GTO: l’histoire se centre une nouvelle fois sur le passé d’Eikichi Onizuka mais cette fois, aprés les évènements de Bad company.

La parenthèse:

L’anime retranscrit parfaitement l’univers du manga, y compris les scènes violentes et sans concession. Il possède également une tés bonne animation. De plus, le passage de GTO sur Canal+ eut un succès immédiat. Les audiences réalisées à la première diffusion furent tellement élevés que la chaîne de la télévision rediffusa le programme une deuxième fois en fin de saison.

MassCritics

L’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Votre note?
 Page Facebook : Masscritics
 Page Instagram : Masscritics

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *