Hitler (Bernard Swysen/Ptiluc)

Une bande dessinée instructive et nécessaire. 20/20

Le synopsis :

Les deux auteurs reviennent sur le parcours surréaliste et sur l’enchaînement de circonstances atroces qui ont permis à Hitler d’accéder au pouvoir. Au fil des pages, des histoires plus petites se dessinent en creux, comme celle de Kurt Gerstein, officier nazi qui aura tout fait pour prévenir les forces libres des camps d’extermination, ou celle de von Gersdorff, qui a fait partie de la résistance au sein même du parti nazi.

La critique :

Voilà une bien difficile mission dans laquelle se sont engagés Bernard Swysen et Ptiluc, tant cette période de l’histoire, encore proche de nous, est difficile et sensible. Mais si brosser le portrait de cet immonde personnage dans une bande dessinée paraissait un pari fort risqué on peut pourtant dire que le scénariste et le dessinateur ont réussi à nous proposer une biographie instructive et très bien documentée.

Ainsi, la bande dessinée commence bien avant l’ascension d’Hitler au pouvoir, puisqu’elle s’ouvre sur le changement de nom de son père puis sur sa naissance. Elle s’attache ensuite à suivre le parcours qui l’a mené à la politique, de sa vie familiale chaotique, à ses échecs aux concours d’entrée aux Beaux-Arts, de son recrutement dans l’armée à la défaite allemande jusqu’à sa rencontre avec Anton Drexler qui marque le début de son implication politique. Les évènements s’enchaînent alors et on assiste à son ascension, son emprisonnement durant lequel il écrira Mein Kampf, la montée du nazisme, sa prise du pouvoir et l’horreur de la Seconde Guerre Mondiale.

Cette approche par la bande dessinée permet ainsi d’aborder l’histoire autrement et de la rendre accessible à un large public. Les auteurs nous proposent ici une biographie riche de détails et d’anecdotes parfaitement servi par le dessin animalier et expressif de Ptiluc. Le tout, non dénué d’une pointe d’humour et d’une bonne dose de ridicule à l’encontre de ce rat hystérique et gesticulant, et de ses fidèles excités et obséquieux. A noter aussi, quelques références à l’histoire de la BD et de petits clins d’oeil à certains personnages bien connu du 9e art.

Par ailleurs, les interventions en off du professeur et de son élève permettent d’éclaircir quelques points. Mais à travers eux, c’est aussi l’histoire cruelle de ces millions de personnes qui ont été déportés juste parce qu’elles étaient juives qui nous est relatée. En effet, on apprend, alors que commence les persécutions que ces deux personnages sont juifs. Ils vont alors se retrouver confronter à la barbarie et bien qu’ayant fuit il se trouveront déportés. Nous les verrons alors dépérir jusqu’à ce qu’ils soient sauvés in extremis.

C’est eux aussi, qui nous rappelleront combien il est important de se souvenir et de « faire connaître l’histoire véritable et pas ses interprétations saugrenues… » Et c’est bien là tout l’intérêt de cette bande dessinée didactique. Car, à l’heure où des relents nauséabonds d’antisémitisme semblent se propager et où certains semble avoir perdu toute décence et oublié qu’un million de personnes ont été tués à Auschwitz, cette bande dessinée apparaît comme une lecture non seulement instructive mais surtout absolument nécessaire.

L’auteur :

Scénariste belge de bande dessinée, Bernard Swysen a travaillé sur la série Rouletabille avec André Paul Duchâteau. Il a également travaillé avec le cinéaste Claude Lelouch pour Toute une Vie, puis sur Si dieu le veut et l’Aventure c’est l’aventure.

Ptiluc est un scénariste et dessinateur belge de bande dessinée. Son premier album de la série Pacush Blues sort fin 1982. Suivront plusieurs autres séries dont Ni dieu ni bête et Rat’s. Viendront ensuite d’autres albums, dont La pire espèce.

Le détail :

En fin d’ouvrage un dossier thématique complet enrichi d’analyses universitaires vient compléter la bande dessinée.

La parenthèse :

Si vous cherchez des BD traitant de cette période de l’Histoire nous vous conseillons bien évidement Maus de Art Spiegelman.

MassCritics

L’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Votre note?
 Page Facebook : Masscritics
 Page Instagram : Masscritics

Une pensée sur “Hitler (Bernard Swysen/Ptiluc)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *