Hoel (Marie Tibi)

Une solitude oppressante. 14/20

Le résumé :

Hoel a décidé de vivre à l’écart de tous. Il bien essayé de se faire des amis, mais pour seule réponse, on lui a jeté des pierres et on s’est moqué de son apparence. Sa maison est si proche de la mer qu’il peut l’apercevoir de toutes ses fenêtres. Ses seuls compagnons sont les vagues, les goélands et les poissons volants. Il rêve de voyage et d’île déserte. Tous ses bagages sont prêts. Et quand la mer lui fera signe, il s’en ira. Mais ce n’est pas encore le bon moment.

Un jour de grande marée, Hoel reçoit de la visite. Ahé, le pêcheur d’étoiles, a abîmé son bateau. Pour le réparer, il va lui falloir un peu de temps. Est-ce le début d’une grande amitié ?

La critique :

  • Un livre touchant sur la solitude et ses contradictions : d’un côté Hoel en veut à la Terre entière de l’avoir mit de côté, d’un autre, il aimerait être comme tout le monde et se faire des amis
  • Un personnage central imaginaire qui permet aux lecteurs de s’identifier à lui
  • Une écriture douce et chantante qui joue avec les rimes
  • Des illustrations qui invitent au voyage et à la rêverie
  • Un sujet qui touchera beaucoup d’enfants et amènera certainement au débat autour de la solitude ou de l’exclusion

L’illustratrice :

Baptistine Mésange est une illustratrice, une auteure et une professeure de français. Pour ses illustrations, elle aime particulièrement utiliser des crayons, des aquarelles et des collages. Elle a déjà publié deux autres albums jeunesse aux éditions Cépages : Célestin et Cœur d’artichaut.

L’auteure :

Marie Tibi est une auteure de livres jeunesse. Elle a commencé à écrire des histoires pour ses enfants avant de les rendre publiques. Elle intervient régulièrement dans les écoles et les salons pour rencontrer ses lecteurs.

L’éditeur :

Les éditions Cépages nous font découvrir un nouveau titre de leur collection Mes tendres feuilles. Une collection « qui dessine de tendres métaphores sur les sujets sensibles de la vie ». Si vous souhaitez découvrir d’autres titres de cette collection, en voici deux que nous avons déjà chroniqués : Vieux Jules et Petit Radeau.

Public visé :

À partir de 4 ans.

MassCritics

L’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Votre note?
Page Facebook : Masscritics
Page Instagram : Masscritics

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *