Imperium Circus (Robin Dall Armellina/Codaleia/Alexandre Desmassias)

Imperium Circus : Un univers prometteur ! 18/20

Le synopsis :

Leo a un grand rêve : monter son propre cirque avec son ami Nathaniel. Mais pour y parvenir il doit d’abord se libérer du contrat qui le lie au Cirque du Chapelier. L’occasion semble se présenter lorsque la Commission décide d’organiser un Underground Circus entre le Cirque du Chapelier et celui du Marquis Bleu…

La critique :

Imperium Circus nous plonge au cœur d’un univers atypique et impitoyable : celui du cirque. Mais attention ici rien de conventionnel : les cirques sont constitués d’artistes qui exercent leur art grâce à l’ostend et se battent férocement entre eux, en suivant les règles dictées par la Destina et sous le contrôle  des Imperator.

L’univers est bien construit avec un système de magie et un organe de contrôle, incarné par la Commission, organisé par grade, parfaitement explicités. 

Les personnages, quant à eux sont plutôt attachants surtout Leo qui ne rêve que d’une chose, se libérer de son contrat pour monter son propre cirque. Mais nul n’est à l’abri d’un funeste destin et l’auteur n’hésite pas à utiliser les grands moyens pour marquer l’esprit de son lecteur. La suite promet ainsi rebondissements et retournement de situation et s’annonce  peu clémente avec  les personnages.

Ainsi, l’auteur n’épargne pas son lecteur, mais il lui offre par la même une aventure riche en émotions qui satisfera certainement les amateurs de magie et de combats à la recherche d’un manga à l’univers riche, atypique et bien construit, nourrit par un graphisme accrocheur. 

En bref Imperium Circus est un manga prometteur qui apporte un peu de fraîcheur dans le genre du shonen sans toutefois déroger à ses codes. A voir ce que la suite nous réserve !

L’auteur :

Scénariste, Robin Dall Armellina travaille sur les mangas de Tsume, une société luxembourgeoise éditrice de figurines.

Le détail :

En fin d’ouvrage deux double pages reviennent de façon plus précises sur quatre formes d’art rencontrées dans ce premier tome ainsi que sur les différents grades de la Commission. Des informations bienvenues pour en apprendre davantage sur les éléments constitutifs de cet univers atypique.

La parenthèse :

Née de l’association de l’éditeur Kurokawa et de la maison Tsume, la collection Kurotsume met en avant des mangas français. Elle compte pour le moment deux séries : Imperium Circus ainsi que Ragnafall.

MassCritics

L’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Votre note?
 Page Facebook : Masscritics
 Page Instagram : Masscritics

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *