Inabata et l’Oiseau d’argent (Brigitte Delpech)

Un amour plus fort que tout! 15/20

Le résumé :

Inabata et l’Oiseau d’argent : Sur l’île du Dragon, non loin des îles du Phénix, des Vents-Oubliés et de la Porte-de-Jade, vit Inabata. Son île, n’est autre que le dos d’un dragon endormi. Mais lorsque ce dernier se met à bouger, c’est toute l’ile qui tremble !

Un jour de grand tremblement, Inabata n’a pas d’autre choix que de se réfugier dans une faille de la montagne. C’est ici qu’il rencontre Misuzu, un magnifique oiseau aux plumes argentées. Celui-ci est grièvement blessé et se laisse soigner par son sauveur. Une belle complicité née peu à peu de cette rencontre. L’aventure ne fait que commencer !

La critique :

  • Un récit féerique qui nous plonge dans un univers mystérieux
  • Des protagonistes qui devront faire des choix difficile pour vivre en harmonie
  • Des illustrations splendides qui allient le style fantastique au style asiatique
  • Un parcours semé d’embûches qui n’empêchera pas nos deux tourtereaux de vivre heureux
  • Un dragon qui, malgré son humeur morose, saura récompenser le seul habitant de son île qui a toujours été loyal et respectueux envers lui
  • Une histoire passionnante qui mêle de belles valeurs autour de l’amour : le respect, la tolérance et la liberté de chacun

L’illustratrice :

Anja Klauss est illustratrice et auteure de livres jeunesse. Elle en publie d’ailleurs aussi bien en France qu’en Allemagne. Aux éditions de l’Elan vert, elle n’en est d’ailleurs pas à son coup d’essai, pas moins de 11 albums ont vu le jour. Dans la même veine (en ce qui concerne l’illustration), découvrez Les cygnes sauvages.

L’auteure :

Brigitte Delpech a toujours aimé les histoires sous toutes leurs formes : celles qu’on lui raconte, celles qu’elle dévore, celles qu’inventent les autres et celles qu’elle imagine. C’est donc tout naturellement qu’elle se met à écrire ses propres histoires…

L’éditeur :

L’Elan vert nous fait découvrir ici une histoire douce et passionnante où le respect, la liberté et l’amour vivent en maître !

Public visé :

À partir de 5 ans.

MassCritics

L’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Votre note?
Page Facebook : Masscritics
Page Instagram : Masscritics

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *