Intraitable (Choi Kyu Sok)

Un scénario rythmé et maîtrisé qui met en exergue une problématique sociétale d’actualité. 18/20

Le synopsis : 

Intraitable : En Corée du Sud, Gu Go-Shin est un étrange et charismatique combattant syndical, à la tête d’une petite agence-conseil de défense des travailleurs. Son chemin va croiser celui de Lee Sooin. Jeune cadre prometteur de la grande distribution, issu des rangs de l’armée, son sens de la justice va pourtant  l’inciter à ne pas céder aux  détestables pratiques de son nouvel employeur, un puissant groupe français récemment installé en Corée. Ensemble, Lee et Gu vont donc s’opposer aux manipulations et au harcèlement moral auxquels sont soumis les employés de l’enseigne…

La critique : 

En multipliant les points de vue , cette bande dessinée s’attaque aux conditions de travail en Corée du Sud, aux dérives et aux pratiques largement contestables que certains employeurs n’hésitent pas à mettre en œuvre au sein de leurs entreprise : renvoi abusif, harcèlement, non reconnaissance des accidents de travail…

L’auteur relate des faits pour mettre en lumière les mécanismes qui conduisent à des situations souvent insoutenable pour les employés, les laissant bien souvent démunis et sans ressources.

Leur seul recours: se battre pour faire valoir leur droits. Notamment grâce aux syndicats, sans lesquels bien souvent les salariés ne peuvent se défendre mais dont la lutte est elle aussi sévèrement réprimée. Mais aussi grâce à des gens comme Gu Go-Shin qui tentent tant bien que mal de défendre les travailleurs confrontés à des supérieurs sans scrupules. 

La bd mêle ainsi faits authentiques et fiction pour nous entraîner dans un récit maîtrisé et intelligent qui met en exergue les luttes sociales et les rapports de force au sein des grandes entreprises, avec une trame principale axé sur deux personnages : Gu Go-Shin et Lee Sooin, reliée aux histoires de nombreux autres protagonistes, mis en scène par un dessin réaliste et très soigné en noir et blanc.

Au final,  Choi Kyu Sok nous propose ici une bande dessinée intelligente et éclairante qui s’intéresse à un problème sociétal pour le moins d’actualité, le tout par le biais d’un scénario rythmé qui nous offre une lecture agréable et captivante. On a hâte de voir ce que donnera la suite ! 

L’auteur : 

Révélé en France il y a une douzaine d’années, chez Kana avec Nouilles tchajang (avec Byun Ki-hyun) et chez Casterman/Hanguk  avec L’Amour est une protéine, Choi Kyu-sok  est l’un des plus brillants représentants de la bande dessinée coréenne d’auteur. On lui doit à ce jour plus d’une douzaine de séries et one shots, publiés en Corée autant sous forme papier qu’en webtoons, et régulièrement adaptés pour l’audiovisuel. Intraitable est sa première série traduite en français.

Le détail : 

Fondée en 2008, les éditions Rue de L’échiquier propose une ligne éditoriale singulière dans le domaine des sciences humaines et sociales. Au printemps 2018, elle se lance dans la publication de bande dessinée en proposant une sélection raisonnée qui reflète et prolonge les thématiques majeures du catalogue de la maison : développement durable, innovation sociale, pratiques alternatives…

La parenthèse : 

Si vous souhaitez découvrir plus largement les titres que propose les éditions Rue de l’échiquier alors nous vous conseillons Moi, Mikko et Annikki de Tiitu Takalo. Par ailleurs, sachez que le tome 2 d’Intraitable est d’ors et déjà disponible (paru le 5 mars 2020)!

MassCritics

L’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Votre note?
Page Facebook : Masscritics
Page Instagram : Masscritics

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *