Jusqu’à la dernière dernière page (Laura Ferracioli)

Un sortilège inespéré ! 16/20

Le résumé :

Jusqu’à la dernière dernière page : Quand un jeune écrivain très brillant reçoit un sortilège d’une très vilaine fée, il est un peu désemparé. Son sort implique qu’il perdra toujours la dernière page des livres qu’il écrira. Pendant longtemps, il continua d’écrire et de vivre comme il l’avait toujours fait : enfermé chez lui la grande majorité du temps, ne sortant que pour faire les courses. Mais ses histoires sans fin, bien qu’excellentes, n’intéressaient bien sur aucune maison d’édition… Il se retrouva alors contraint est forcé d’abandonner sa passion. Après avoir vendu toutes ses affaires et stocké ses livres inachevés chez un ami, il partit avec pour seule fortune son sac à dos. Et pour la première fois depuis très longtemps, il alla à la rencontre des gens.

La critique :

  • Dans ce livre, la magie se mêle au réel et au final, c’est une belle leçon qui nous attend
  • En suivant le jeune écrivain dans son périple, les lecteurs découvriront l’importance des rencontres et du partage
  • Ce conte initiatique fait également un éloge au voyage
  • Les illustrations donnent le ton : alors qu’elles sont plutôt sombres et mettent très peu en valeur notre écrivain en début d’ouvrage, la luminosité commence à apparaître dès qu’il sort de chez lui
  • La mise en page du texte est très dynamique. De petits paragraphes apparaissent ici et là jalonnés de différentes polices
  • Le personnage principal nous surprend positivement grâce à sa facilité à s’adapter aux différentes situations qui se présentent devant lui

L’illustratrice :

Alice Coppini est diplômée à l’European Institue of Design et au MiMaster. Elle a été repérée en 2017 à la foire du livre jeunesse de Bologne et a été nominée au concours international Nami Island. Elle est illustratrice indépendante dans le domaine des livres pour enfants.

L’auteure :

Laura Ferracioli est diplômée de l’Académie des Beaux arts de Bologne. Elle est auteure et illustratrice de livre jeunesse.

L’éditeur :

Les Editions Balivernes nous font découvrir un livre qui joue sur un infime tour de magie pour nous montrer que le travail et la réussite que nous pensons connaître ne sont peut-être pas les plus intéressant à vivre.

Public visé :

À partir de 4 ans.

MassCritics

L’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Votre note?
 Page Facebook : Masscritics
 Page Instagram : Masscritics

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *