Kim Ono (Emilie de Turckheim)

Une aventure très rythmée! 14/20

Le résumé :

Kim Ono : Alors que Kim Ono est réveillé par un tremblement de terre, de nombreux évènements en cascade se succèdent : les fleurs de cerisiers qui s’envolent annoncent le printemps, le samouraï de Kim tombe la tête la première dans son aquarium et le coq a fait une galipette et s’est tordu le cou… à priori, aucun de ces évènements ne sont liés. Et pourtant… Lorsque Kim arrive à l’école, sa maîtresse est absente. Elle a eu une panne de coq ! La directrice leur propose de rentrer chez eux et de profiter du printemps. Mais le jeune garçon n’a qu’une idée en tête : jouer avec son samouraï. Quand il rentre chez lui, son samouraï n’est plus sur son étagère. Son Grand-père lui donne un indice : « il fait le poirier au sommet du mont Fuji ». Kim se met alors en quête du mont Fuji pour retrouver son terrible samouraï Takamori Saigö.

La critique :

  • Des illustrations aux traits fins qui jouent avec les douces couleurs des fleurs de cerisiers
  • Un joli conte initiatique
  • Un petit garçon qui brille par sa générosité, son savoir-vivre et son savoir-être
  • Un texte fluide qui plaira à tous les lecteurs
  • Une aventure extraordinaire qui montre qu’avec de la détermination, il est possible de faire ce que l’on souhaite
  • Une référence au mont Fuji, montagne sacrée au Japon

L’illustratrice :

Marianne Barcilon est illustratrice de livres pour la jeunesse. Elle est diplômée des Beaux-arts de Cergy Pontoise et de Bordeaux. Elle a également étudié le dessin animé. Pendant cinq ans, elle a aussi réalisé des effets spéciaux pour le cinéma et la publicité.

L’auteure :

Emilie de Turckheim est une auteure. C’est à vingt-quatre ans qu’elle publie son premier album : Les Amants terrestres. Elle a reçu de nombreux prix notamment pour ses romans Chute Libre, Héloïse est chauve et La disparition du nombril.

L’éditeur :

Les Editions du Ricochet sont nées en 1995. Découvrez d’autres albums de la même maison d’édition : Une nuit, Petit festin du matin ou encore Je sais ce que je mange : Les bananes.

Public visé :

À partir de 4 ans.

MassCritics

L’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Votre note?
Page Facebook : Masscritics
Page Instagram : Masscritics

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *