King Charlie (Delphine Pessin)

Une petite leçon de savoir-vivre ! 14/20

Le résumé :

King Charlie (Poulpe fictions) : Charles est fils unique. Ses parents sont au petit soin avec lui et il obtient toujours ce qu’il désire de leur part. Il se croit au dessus de tout et pour que tout le monde le respecte, il porte, à la façon d’un roi, une couronne sur la tête… Aujourd’hui, c’est le jour de la rentrée. Il sait déjà qui sera son institutrice : Madame Blandin. Il ne lui sera pas difficile de la mettre dans sa poche.

Sur le chemin le menant à l’école, il s’attaque aux chiens du quartier. Il les a en horreur ! Il sait très bien y faire : il les attire, les agaces, fait semblant de vouloir les caresser et fini par leur jeter des cailloux. En faisant cela, il fait toujours bien attention de n’être vu de personne…

En arrivant à l’école, plusieurs choses vont le contrarier. Mais il ne se doute pas que la personne qui va lui changer la vie n’est autre que la remplaçante de Madame Blandin !

La critique :

Charles est un petit garçon hautain et mal élevé qui ne nous attire aucune sympathie. Dès le début du livre, sa description est très péjorative. Pourtant, tout le récit est à la première personne du singulier. C’est donc le jeune garçon qui se présente lui-même. Il ne semble pas trouver que son attitude soit à blâmer. Au contraire, il estime que ce sont plutôt les autres, les idiots ! Lorsqu’il s’attaque aux animaux, il trouve que sa façon de se comporter est tout à fait justifiée. Et quand il s’en prend à ses camarades de classe, c’est d’une façon tout à fait naturelle. Tout lui est dû, les autres n’ont qu’à respecter ses désirs…

C’est dans cette ambiance un peu particulière que nous découvrons l’univers du jeune Charles. Autant dire qu’en tant que lectrice, je n’ai qu’une seule envie : qu’il se prenne une bonne leçon. L’auteure se charge rapidement de nous satisfaire : un curieux personnage transforme notre enfant roi, en chien ! À partir de ce moment là, tout l’univers du jeune garçon s’écroule. Lui qui déteste les animaux, le voilà servit !

Charles va maintenant suivre une sorte de rite initiatique. Et même si son côté hautain ne disparaît pas totalement, il est bien obligé de faire des efforts pour s’intégrer dans cette nouvelle vie.

L’auteure utilise un vocabulaire simple et ne s’attarde pas réellement sur les descriptions (qui ne sont d’ailleurs pas nécessaires), privilégiant l’action ainsi que les dialogues de façon à s’adapter au public visé (8 – 12 ans).

Je dois bien avouer que ce n’est plus réellement le style de lecture que j’ai l’habitude de lire. Je ne conseillerai pas ce livre à un lecteur confirmé. Mais je dois admettre que pour des jeunes lecteurs, l’intrigue est bien menée, l’écriture est fluide et finalement, une belle leçon d’humilité est donnée. Alors, pour ceux qui sont intrigués par le résumé, n’hésitez pas, vous ne vous ennuierez pas !

L’auteure :

Delphine Pessin est enseignante et auteure de romans jeunesse. Elle y aborde souvent la question du vivre ensemble comme ici dans King Charlie ou encore dans un autre de ses livres, Dys sur 10. En 2018, elle est l’une des lauréates du concours d’écriture Emergences (organisé par la Charte des auteurs et des illustrateurs jeunesse).

Le détail :

Pour animer ce roman jeunesse, c’est Eglantine Ceulemans qui se charge des illustrations. Celles-ci sont réalisées au crayon et en noir et blanc dans un style très simple et chargé d’humour. Elles permettent aux jeunes lecteurs de se rassurer. En effet, il est souvent difficile de passer des livres jeunesse remplis d’illustrations (qui guident l’imagination) à des romans qui n’en contiennent aucune.

La parenthèse :

Dans ce livre, beaucoup de thématiques sont soulevées d’un côté la méchanceté gratuite, le harcèlement, la violence et de l’autre, le travail sur soi, l’altruisme et l’amitié. Des sujets importants qui sont au cœur de la vie en société !

MassCritics

L’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Votre note?
Page Facebook : Masscritics
Page Instagram : Masscritics

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *