King’s Game (Hitori Renda/Nobuaki Kanazawa)

Un thriller sanglant et haletant commence… ADDICTIF ! 16/20

King’s Game (王様ゲーム ) est un seinen (type de manga ciblant essentiellement les jeunes hommes) publié par la maison d’édition Ki-oon. Le dessinateur de ce manga est Hitori Renda et le scénariste Nobuaki Kanazawa.
King’s Game est une série terminée en 5 tomes qui comporte une suite nommée King’s Game Extreme série, elle aussi, terminée en 5 tomes.

Résumé : 

 

Et si un message pouvait vous tuer ? Et si un élève de votre classe avait votre vie entre ses mains ? On ne se pose pas ce genre de questions avant d’avoir reçut un message du  »jeu du roi ».
Les règles sont simples : toute la classe est dans l’obligation de participer, les ordres du Roi doivent être exécutés sous 24 heures, ceux qui n’obéiront pas aux consignes recevront un gage et il est absolument impossible de quitter le jeu en pleine partie.
Tous les jeux ne sont pas sans conséquences…et cela la classe de seconde B l’aura bien comprit. Réveillé en pleine nuit par un mystérieux sms, Nobuaki Kanazawa pense en premier lieu à une farce. Le message est clair : deux élèves de sa classe doivent s’embrasser. Tout d’abord amusés, les secondes B du lycée de Tamaoka exécutent l’ordre du Roi sans poser de question. Cependant, les ordres envoyés par l’étrange Roi ne sont pas tous aussi innocents et bientôt la panique envahis les étudiants suite à la mort de deux de leurs camarades. Suicides ou meurtres ? Qui sait…
Bientôt les élèves tombent les uns après les autres sans explications plausibles aux yeux des adultes. Pourtant tous le savent: ceux qui ne suivront pas les ordres du Roi seront condamnés inéluctablement. Nobuaki arrivera-t-il à démasquer le Roi afin de sauver le plus d’élèves possible ? Ou succombera-t-il lui aussi à ce jeu dangereux ?
 

Les auteurs :
 

Comme vous l’aurez remarqué Nobuaki Kanazawa, le scénariste , porte le même nom que le héros de King’s Game. Hasard? Non. L’homme, né dans la préfecture de Osaka, est en réalité l’auteur de King’s Game qui est, à l’origine, un roman.
Hitori Renda (連打一人 ) est, quant à lui, un mangaka né dans la préfecture de Hiroshima spécialisé dans le seinen . Il devient connu en 2010 grâce à King’s Game.
 

Mon avis:
 

Excellent !
J’ai adoré lire King’s Game pour bien des raisons…
 
Tout d’abord ce manga, bien qu’il soit un seinen, reste autant accessible aux filles qu’aux garçons. Les dessins sont assez beaux et parfois effrayants ce qui montre le talent du dessinateur Hitori Renda. Le scénario, quant à lui, est très intéressant et l’histoire qui est un mélange d’horreur, d’action, de vie scolaire, d’amour et surtout un drame psychologique incroyable. Pourquoi intéressant ? Parce qu’il fallait y penser ! En effet je trouve que l’idée du  »jeu du roi » n’est, peut-être pas originale, mais en tout cas d’actualité. Oui, car dans le monde où nous vivons, tous connectés, le fait d’être dépendant d’une personne inconnue qui se sert de nous à partir des téléphones pourrait très bien être possible. Bien évidemment King’s Game reste une fiction, mais une fiction qui nous touches tous.

 
Le personnage de Nobuaki est sympathique. Le jeune homme, au début insouciant et très amoureux, va se charger d’une mission bien compliquée en essayant de démasquer le Roi. Enchaînant les sacrifices et les pertes, le lycéen reste combatif jusqu’au bout, attitude noble que je trouve importante de souligner.
Je n’ai pas trouvé de défaut apparent car King’s Game reste un très bon seinen que les fans de gore, sang, action, vie scolaire et jeu psychologique adopteront facilement. Je tiens cependant à signaler que ce manga comporte des scènes violentes ainsi que des dessins pouvant être choquant pour des lecteurs trop jeunes.
Âme sensible à s’abstenir !
 
Retrouvez donc le combat de Nobuaki dans King’s Game disponible du tome 1 à 5 (série complète) de Hitori Renda et Nobuaki Kanazawa.
 

Masscritics
L’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Votre note?
  Page Facebook : Masscritics
 Page Instagram : Masscritics

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *