La Délicatesse (David Foenkinos)

Un roman court qui fait l’apologie de la beauté intérieure! 15/20

Le synopsis

Nathalie et François forment un couple très amoureux, et mènent une vie simple mais heureuse. Cette idylle prend brutalement fin avec la mort tragique de François qui se fait renversé accidentellement par une voiture. Veuve, Nathalie ferme son cœur aux hommes, et plus particulièrement aux séducteurs auxquelles elle doit se confronter. Cependant par un concourt de circonstance, un des collègues, Markus, décide de conquérir son cœur. Il est sans séduction apparente, et maladroit, pourtant quelque chose en lui intrigue Nathalie : sa délicatesse.

La critique

La délicatesse est un roman relativement court, il fait environ 200 pages. L’histoire se déroule de façon rapide. Autrement dit les événements se succèdent les uns aux autres, avec souvent des ellipses temporelles entre ces événements. La rapidité des événements a tendance à surprendre le lecteur, mais pas autant que la vitesse avec laquelle les personnages passent à autre chose. En effet, on a du mal à croire à une idylle entre François et Nathalie, lorsque celle-ci ne représente qu’une vingtaine de pages. De la même façon, l’auteur narre très vite le décès de François, et ne développe guère les émotions de Nathalie. Il y a certes un choc au moment où la nouvelle de la mort se répand mais ensuite la compassion s’évanouie et laisse place à l’attente, l’attente que quelque chose se passe.

Le manque de superflus a un aspect négatif. En effet on aurait tendance à ressentir un véritable creux. Les actions des personnages entrainent des conséquences qui ne sont pas ou peu abordées. Pourtant, certaines d’entre-elles mériteraient d’être explicitées. Ce sentiment d’inachevé est présent à mon sens tout au long du roman, mais s’accentue de façon logique à la fin. On peut cependant penser que toute la poésie du roman réside justement dans la grande partie laissée aux lecteurs pour imaginer ce qui entoure l’histoire.

Le sujet, le thème principal du roman, est pour le moins très simple à expliquer, il s’agit pour une jeune veuve de faire le deuil de son mari, elle doit apprendre à vivre à nouveau. Toutefois là où le roman se différencie des autres, c’est dans sa narration. En effet, les différents chapitres sont entrecoupés de sortes d’apartés culturelles. Autrement dit, l’auteur donne des détails qui ont un rapport de près ou, et c’est bien souvent le cas, de loin avec l’histoire principale. A titre d’exemple, lorsque deux personnages du roman vont discuter et mentionner dans leur discussion un match de foot, le chapitre suivant donnera les résultats pour toute la compétition en question. Ainsi même si l’histoire manque de rythme et d’action, la forme du roman est suffisamment intéressante pour aller au bout de l’histoire.

La Délicatesse est enfin un roman faisant l’apologie de la beauté intérieure. En effet, après avoir perdu son premier amour Nathalie tombe sous le charme d’un homme qui ne lui plait pas physiquement mais qui par son humour et surtout par sa délicatesse parvient à la toucher.

L’auteur

David Foenkinos est un romancier français contemporain. La publication de son roman La Délicatesse (aux éditions Gallimard) marque un véritable tournant dans sa carrière. En effet, en plus de recevoir une dizaine de prix littéraire, le roman est traduit dans différentes langues avant d’être publié dans le monde entier et de devenir un succès littéraire dans plusieurs pays comme l’Allemagne ou encore l’Espagne. En parallèle de son travail d’écrivain, David Foenkinos œuvre avec son frère Stéphane dans le domaine du cinéma. Notamment lors de l’adaptation de La Délicatesse au cinéma.

Le détail

Le roman de David Foenkinos est surprenant par sa forme. Bien qu’il se présente comme un roman « classique », avec un découpage en section, en chapitre. On a des petites anecdotes, des apartés qui offrent aux lecteurs une courte pause dans l’histoire. Cela permet en outre de partager un moment avec l’auteur, au sens où ce dernier donne des petits détails qui sont le fruit de recherches. Ces courts apartés donnent plus de profondeur au roman.

La parenthèse

La délicatesse a été adaptée au cinéma en 2011. Audrey Tautou et François Damiens y jouent les rôles de Nathalie et Markus. David et Stéphane Foenkinos sont à la réalisation. Les avis à propos de l’adaptation sont très mitigés. En effet, on a bien souvent des avis négatifs pour un film long et ennuyeux.

MassCritics

L’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Votre note?
Page Facebook : Masscritics
Page Instagram : Masscritics

Une pensée sur “La Délicatesse (David Foenkinos)

  • 2 décembre 2018 à 8:08
    Permalink

    Je ne l’ai pas lu mais pourquoi pas

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *