La fille de la plage (Inio Asano)

Un mélange de slice of life et d’érotisme. 15/20

Le  synopsis:

Alors que le populaire Misaki, dont elle est amoureuse, a profité d’elle, Sato Koume va raconter ses malheurs à Kosuke Isobe, un garçon antisocial, et couche avec lui. Commence alors entre les deux adolescents une relation difficile et clandestine, qui oscille entre affection et pure attirance sexuelle, sans chercher à se définir, pendant que Koume et Isobe apprennent à se connaître, et tentent d’oublier, l’une ses émois pour Misaki, l’autre son isolement.

La critique:

L’intrigue de La Fille de la plage tourne autour du thème de l’amour et de la sexualité à l’adolescence. Mais le manga traite de ce thème en mettant en scène deux personnages tourmentés et mal dans leurs peaux. Tout deux sont plus ou moins isolés de la sphère sociale de leur école.

Sato Koume, collégienne superficielle qui s’est offerte au populaire Misaki en espérant devenir sa petite amie, noie son chagrin et son humiliation dans une relation avec l’introverti et impopulaire Kosuke Isobe. Cette relation purement sexuelle et vaguement hostile n’évolue pas en passion amoureuse, ou même en amitié. De fait, Kosuke se sentant toujours rejeté par Sato, désire par ailleurs conserver son statut d’outsider. Parallèlement, Sato n’abandonne pas l’envie de plaire à Misaki et de devenir populaire, et ne « garde » Kosuke que pour le sexe.

Cette idée du sexe sans intimité, sans amour, est contrastée par un thème secondaire : le voyeurisme. Aussi, tous les personnages du manga subissent en permanence le regard et l’indiscrétion des autres. Très superficielle, Sato fait tout son possible pour que sa relation avec Kosuke ne soit pas découverte. Elle la cache même à sa meilleure amie, Keiko, qui elle-même désespère de trouver un petit ami. Un autre grand exemple de voyeurisme vient du titre lui-même : « la fille de la plage » ne désigne pas Sato, mais une jeune femme inconnue, dont les photos de vacances ont été retrouvées par Kosuke. Celui-ci les garde sur son ordinateur, comme pour compenser l’absence de contact entre lui et le reste du monde.

Cette indiscrétion générale sert surtout à montrer à quel point être populaire compte pour tous les personnages, sauf Kosuke. Keiko, consciente de sa place dans la hiérarchie sociale adolescente, veut trouver un petit ami « de son niveau », pas trop populaire, et répète sans arrêt à Sato que « des filles comme elles » ne peuvent pas vraiment en demander plus. Un autre personnage, Kashima, compte sur le baseball pour assurer sa popularité, mise en péril par sa petite taille. Son complexe d’infériorité le pousse d’ailleurs, dans le manga, à la violence et à la surcompensation.

À l’opposé de ces personnages, Kosuke se désintéresse autant de sa réputation que de celles des autres, même s’il lui vient vite un certain ressentiment de la façon dont Sato le traite.

La Fille de la plage explore ainsi les thèmes de la popularité à l’école, des premiers rapports sexuels, et du regard des autres. C’est une représentation réaliste des mœurs adolescentes. Le manga se sert ainsi du sexe non pour choquer ou stimuler, mais simplement pour illustrer les relations complexes des personnages.

L’auteur:

Inio Asano est un auteur-dessinateur de manga, né en 1980. D’abord assistant de Shin Takahashi (surtout connu pour Larme Ultime), il commence sa carrière en 2000, lorsqu’il publie sa nouvelle Futsu no hi dans le magazine Big Comics Spirit. Il remporte en 2001 le prix du magazine Sunday GX, pour lequel il réalise à partir de 2002 des histoires courtes, qui seront regroupées en deux volumes sous le titre Un monde formidable. Il pré-publie La Fille de la plage entre 2009 et 2013 dans le magazine Manga Erotics F.

Le détail:

La Fille de la plage contient des scènes de sexe non censurées, sans pour autant être considérée comme relevant du genre du hentai (manga érotique, voire pornographique) ; c’est un seinen, ou « manga pour jeune homme ». En outre, les couples mis en scène sont tous des adolescents. À ce titre, la Fille de la plage (IMHO) n’est pas à mettre entre toutes les mains, les scènes de sexe oscillant entre la suggestion, et la représentation franche.

La parenthèse:

La Fille de la plage traite d’amour, amitié, adolescence et sexe. Les lecteurs à qui ce mélange de slice of life et d’érotisme a plu pourront se tourner vers Onani Master Kurosawa, manga dont les thèmes principaux sont la masturbation et l’amitié, et qui raconte l’histoire d’un jeune garçon antisocial qui décide d’humilier les élèves populaires qui terrorisent les autres, et finit par se faire des amis pour la première fois.

MassCritics

L’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Votre note?
Page Facebook : Masscritics
Page Instagram : Masscritics

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *