La jalousie du voleur (Danielle Dalloz)

Un conte traditionnel de la taïga. 16/20

Le synopsis:

Un petit oiseau offre une magnifique chanson à sa jeune épouse. Cette chanson remplit le foyer des jeunes époux de joie et de bonheur. Mais les corbeaux, envieux de leur voisins vont chercher à s’en emparer, plongeant la maisonnée des petits oiseaux dans le chagrin.

La critique :

Ce livre, inspiré d’un conte traditionnel de la taïga nous plonge dans la blancheur étincelante et le froid polaire du Grand Nord. Paré de superbes illustrations en relief, ce livre pop-up émerveillera sans nul doute les plus petits qui s’empresseront d’en soulever les rabats pour découvrir les petites merveilles qu’ils renferment.

Par ailleurs, au delà de cet aspect visuel plutôt séducteur, l’histoire en elle même porte un beau message et met en avant les méfaits de la jalousie. En effet, elle rappellera aux jeunes lecteurs qu’il ne sert à rien d’envier les autres mais qu’il faut plutôt s’attacher à développer ses propres dons et par la même à trouver sa place.

Un beau moment lecture, donc, à partager avec ses enfants pour parler d’un sujet délicat et auquel chaque enfant sera inévitablement confronté : la jalousie. A conseiller à partir de 5 ans.

L’auteur :

Psychanalyste et psychologue, Danielle Dalloz nous propose dans ses livres une réflexion et quelques éléments de réponse sur des sujets variés tel la jalousie, le mensonge ou encore la symbolique des contes. Aux éditions Kaléidoscope, elle avait déjà publiée en 2017 Le maître du jardin, son premier livre pour enfants.

Après avoir suivi des études de biologie, Damien Schoëvaërt-Brossault devient chercheur à l’université de Paris Sud. Il s’initie à la gravure dans l’atelier familial et en 1981 il fonde le théâtre Au clair de Lune. Il y crée des spectacles de papier ainsi que de livres pop-up

Le détail :

Les éditions Kaléidoscope cherche à mettre en avant des albums qui accompagnent les enfants au gré de leurs émotions grâce à des histoires qui leur permettent de s’identifier à des personnages ou à retrouver des situations familières.

La parenthèse :

Si vous avez apprécié la découverte de cet album, inspiré d’un conte de la taïga, alors nous ne pouvons que vous conseiller de vous lancer dans la lecture de l’album Le maître du jardin. Ce livre animé est inspiré, cette fois, d’un conte arménien.

MassCritics

L’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Votre note?
Page Facebook : Masscritics
Page Instagram : Masscritics

Une pensée sur “La jalousie du voleur (Danielle Dalloz)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *