La mémoire de Babel (Christelle Dabos)

Un troisième tome irrésistible ! 20/20

Le synopsis :

Voilà plus de deux ans qu’Ophélie est de retour sur l’arche d’Anima et placé sous surveillance constante. Deux ans qu’elle se morfond sans la moindre nouvelle de Thorn. Heureusement, l’intervention d’Archibald va lui permettre de se sortir de ce mauvais pas et de pouvoir se lancer sur les traces de Thorn. Ophélie rejoint alors l’Arche de Babel, qui cache en son cœur un secret insaisissable et pourtant déterminant dans la poursuite de sa quête. Ses talents de liseuse parviendront-ils a déjouer les pièges de ses adversaires ? Retrouvera-t-elle enfin Thorn ?

La critique :

La passe-miroir fait partie de ces livres qu’on attend avec impatience. Ces livres que l’on dévore en un temps record tant il nous passionne. Et, il faut bien l’avouer: La mémoire de Babel ne fait pas exception. On y retrouve toute l’atmosphère particulière, la magie et l’enchantement qui nous avait séduit dans les tomes précédents.

Ici encore, Christelle Dabos arrive à nous charmer du début à la fin. En maniant les mots et le suspense avec la même virtuosité que dans les tomes précédents, elle nous plonge au cœur d’une nouvelle aventure qui amènera Ophélie un peu plus près de la Vérité. C’est ainsi que l’on se retrouvera à voyager à ses côtés, vers une nouvelle arche. L’occasion pour nous d’entrevoir, encore une fois, toute l’étendue de l’imagination de l’auteure.

Là bas, Ophélie se retrouvera plongée au cœur d’une société fortement hiérarchisée, qui assoit son autorité sur la censure et l’Index. Tout en prônant la maîtrise de soi et le respect de valeurs et de règles rigoureuses. De fait, elle devra emprunter une nouvelle identité et tenter de gravir les échelons pour se faire une place au Mémorial, cœur de la cité de Babel et haut lieu de mémoire.

Par ailleurs, plusieurs personnages atypiques croiseront sa route. Certains plus marquant que d’autres tel le Sans-Peur-Et-Presque-Sans-Reproches, Ambroise ou encore Blasius. De plus, parallèlement au point de vue d’Ophélie, quelques chapitres sont réservés à un autre personnage : celui de Victoire. Ceci nous laisse penser que la fille de Bérénilde tiendra un rôle important dans la suite des événements. Pour ma part, j’ai beaucoup aimé ce personnage entouré d’une aura de mystère.

Comme toujours, chaque détail à son importance, et lentement mais sûrement on voit s’assembler parfaitement chaque pièce du puzzle (ou tout au moins d’une partie du puzzle). Ainsi, rien n’arrive par hasard, tout semble minutieusement calculé et chaque détail, chaque indice, s’imbrique parfaitement pour former une intrigue palpitante. Néanmoins, l’univers de Christelle Dabos ne nous révèle pas encore tous ses secrets et de grandes questions reste en suspens.

En bref, La mémoire de Babel, est donc, à l’image de ces prédécesseurs, un véritable page turner. C’est effectivement, un condensé de tout ce qui fait un bon livre : un univers sublime et travaillé, nourrit par des personnages forts, attachants et atypiques et par une intrigue palpitante.

Nul doute qu’il saura donc répondre aux attentes des fans de La passe-miroir.

L’auteur :

Né en 1980, Christelle Dabos est une auteure française. Elle commence à écrire quelques textes alors qu’elle est à la fac mais se plonge réellement dans l’écriture lorsqu’elle tombe malade. C’est en s’inscrivant au Concours Gallimard Jeunesse qu’elle relève son premier grand défi littéraire. Aujourd’hui, elle vit en Belgique et se consacre pleinement à son travail d’écrivain.

Le détail :

Victoire est, selon moi, le personnage sur lequel on s’interroge le plus dans ce volume.

En effet, cette enfant au pouvoir étonnant, déconcerte et intrigue. De plus, beaucoup de choses restent inexpliquées et on a hâte d’en apprendre davantage à son sujet !

La parenthèse :

Il va falloir prendre son mal en patience pour découvrir le dénouement tant attendu des aventures d’Ophélie ! En effet, Christelle Dabos a expliqué à ses lecteurs sur le site officiel de la Passe Miroir : « J’ai un emploi du temps promotionnel très rythmé jusqu’à fin juin et à partir de septembre, je vais beaucoup voyager à travers la francophonie pour rencontrer mes liseurs. L’énergie et le temps que je vais y consacrer n’iront pas dans l’écriture. Ce n’est pas un regret, c’est juste un choix à faire (…) il est probable que mon tome 4 ne soit pas au centre de mes activités cette année. Je veux l’écrire correctement, y mettre mes tripes, apporter à cette histoire – qui m’aura habitée pendant dix années – une conclusion qui soit en parfaite adéquation avec moi-même. »

MassCritics 

L’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Votre note?
Page Facebook : Masscritics
Page Instagram : Masscritics

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *