La papote (Yannick Jaulin / Samuel Ribeyron)

Un petit conte vendéen plein de charmes. 20/20

Le résumé :

La papote, une petite poupée de chiffon, fait des crottes d’or lorsqu’on la serre tendrement contre son cœur en lui fredonnant quelques airs… Mais entre des mains cupides, elle se transforme en monstre, fait des crottes nauséabondes et attaque le jeune roi ! Qui saura la faire revenir à la raison ?

La critique :

A travers la douceur de dessins agrémentés d’un récit plein de musicalité, Samuel Ribeyron et Yannick Jaulin invitent le jeune lecteur à découvrir les pouvoirs d’un coeur pur et généreux et tout ce qu’il peut engendrer de bon. A l’inverse, les dessins les plus sombres renvoient aux méfaits d’un coeur noirci par l’envie, la cupidité et la méchanceté.

C’est véritablement un plaisir que de découvrir ce petit conte parsemé d’expressions vendéennes aisément compréhensibles et jouant brillamment avec la sonorité des mots. En effet, le rythme et la mélodie du texte invite sans conteste à une lecture à voix haute, comme pour une poésie dont on goûterait chaque mot.

Avec La Papote, l’auteur et l’illustrateur nous offrent ici une jolie histoire : Une version vendéenne de la poule aux oeufs d’or, qui se pare d’un charme et d’une poésie autant dans l’illustration que dans le texte. Sans doute possible il ravira les petits aussi bien que leur parents ! Un véritable coup de coeur !

L’auteur :

Né a Aubigny ( en Vendée) Yannick Jaulin est un conteur, acteur est dramaturge. Il puise son inspiration aussi bien de la culture rock que de la tradition poitevine sans oublier la BD ou le cinéma.
Samuel Ribeyron est un illustrateur originaire de la campagne viennoise. A Lyon, il réalise plusieurs décors de spectacles pour le jeune public et expose sculpture et peintures. Il travaille aujourd’hui au studio Folimage en tant que décorateur volume.

Le détail :

Comme nous l’avons déjà souligné plus haut, le texte est porté par une certaine mélodie elle même marqué à intervalles régulier par la résurgence d’un refrain amusant et enfantin que les enfants ont tôt fait de retenir : « A la balotte, Marie Charlotte, Qui fait des crottes Pour sa papote ». Outre ce petit refrain, la musicalité de ce récit et la façon dont Yannick Jaulin joue avec les mots et les sonorités retient l’attention de nos petits lecteurs (dès 3 ans) tout au long de l’histoire.

La parenthèse :

De Yannick Jaulin, nous vous conseillons Coline où les couleurs du temps, histoire d’une petite fille qui devra apprendre à maîtriser ses émotions pour faire grandir le bleu de son ciel. De Samuel Ribeyron, nous vous invitons à découvrir Le grand papa et sa toute petite fille, une histoire émouvante et pleine de poésie sur la relation père/fille.

MassCritics
 
L’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Votre note?
Page Facebook : Masscritics
Page Instagram : Masscritics

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *