La première fois que j’ai été deux (Bertrand Jullien-Nogarède)

Une romance adolescente rafraîchissante! 14/20 

Le résumé:

Le scooter de Tom nous emporta loin du monde. Mes bras entouraient sa taille et je laissai ma tête reposer doucement sur son épaule. Je ne crois pas avoir été plus heureuse qu’à cet instant. Juste une fille comme les autres. Il avait suffi qu’un anglais à cravate surgisse de nulle part pour que mes pieds ne touchent plus le macadam. J’étais vraiment folle amoureuse.

La critique:

La première fois que j’ai été deux, nous offre une romance, somme toute banale et parfois même un peu cliché. Mais qui apporte néanmoins une certaine fraîcheur au genre par la psychologie de son personnage centrale et l’atmosphère musicale dans lequel elle nous plonge.

Ainsi, l’on découvre au travers du personnage de Tom, son look particulier et ses nombreuses références musicales, la sous-culture Mod, née au Royaume-Uni à la fin des années 50 et qui a connu un revival à la fin des années 1970. De plus aux travers des histoires familiales de nos deux jeunes amoureux c’est aussi la Seconde Guerre Mondiale qui est évoquée.

A noter, un petit plus fort plaisant dans ce roman : le voyage londonien que nous offre Bertrand Jullien-Nogarède. En effet, il nous transporte  au coeur de la ville pour une belle ballade !

En ce qui concerne les personnages en eux mêmes, sûr que celui de Tom en fera craquer plus d’une, tant il entre parfaitement dans le moule du prince charmant. Karen, quant à elle, saura séduire par sa psychologie travaillée et ses réflexions plutôt matures. Mais, a contrario, sa tendance à ressasser et son pessimisme en agacera certainement plus d’un. 

Le tout est servi par un style fluide est très agréable et même si quelques longueurs se font ressentir l’ensemble reste tout de même assez rythmé. Quant à la fin, plutôt surprenante, elle ne m’a qu’à moitié convaincue. Mais, il faut bien admettre qu’elle se démarque des habituelles happy end qui sont souvent la règle dans ce genre de romans.

En bref, si La première fois que j’ai été deux ne réussit pas à s’affranchir des clichés généralement présent dans les romances adolescentes il nous offre cependant des personnages travaillés, même si parfois un peu caricaturaux, ainsi qu’une fin à laquelle on ne s’attend pas, le tout imprégné d’une ambiance musicale bienvenue.

L’auteur :

D’abord bassiste dans un groupe de rock Bertrand Jullien-Nogarède a ensuite écrit des textes pour des artistes français et canadien. Il a également été enseignant au lycée et à l’université.

La première fois que j’ai été deux est son premier roman (Flammarion jeunesse).

Le détail :

La passion de Bertrand Jullien-Nogarède pour la musique se retrouve dans son livre. En effet, Tom joue lui même dans un groupe. De plus, le roman est imprégnée d’une atmosphère musicale, avec de nombreuses références à la musique « Mod » notamment. On y trouve aussi quelques références à la littérature. D’ailleurs, la playlist de Karen est disponible à la fin du livre, accompagné des titres de sa PAL remplie de grand classiques de la littérature.

La parenthèse :

Vous aimez les romances, narrant les premiers émois amoureux, mais surtout les romans sur cette période particulière qu’est l’adolescence? Alors nous vous conseillons les romans de John Green. Vous pouvez aussi vous laisser tenter par Flocons d’amour, un recueil de trois nouvelles qui s’entrelacent, écrit par Lauren Myracle, Maureen Johnson et John Green justement.

MassCritics

L’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Votre note?
Page Facebook : Masscritics
Page Instagram : Masscritics

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *