La vie secrète d’une mère indigne (Fiona Neill)

Un roman léger et divertissant! 14/20

Le synopsis:

A la sortie de l’école, on reconnaît les « mères parfaites », habillées élégamment, ponctuelles et préparant toujours des gâteaux pour la kermesse. Et puis on reconnaît aussi les mamans comme Lucy Sweeney, débordées par les tâches ménagères, accompagnant les enfants à l’école en pyjama et qui claquent la porte en laissant les clés à l’intérieur. Mais malgré ses frasques, Lucy gère plutôt bien sa petite famille dans son quotidien bordélique. Jusqu’au jour où elle s’intéresse d’un peu trop près à un parent d’élève baptisé par ses soins Père-au-foyer-sexy.

La critique:

La vie secrète d’une mère indigne est une chronique d’une femme moderne, qui n’a pas peur de dire qu’elle est dépassée par les tâches ménagères, l’éducation de ses trois enfants et que la flamme de son couple a bien besoin d’être ravivée. Le lecteur suit donc le quotidien un brin loufoque de Lucy et de ses questionnements de femme mariée, surtout lorsqu’elle se met à fantasmer sur Père-au-foyer-sexy.

Le roman met un peu de temps à démarrer, mais une fois passé les premiers chapitres, on savoure le ton léger et divertissant de cette histoire qui dévoile de vraies réflexions sur la vie d’un couple marié avec trois enfants vivant sous l’emprise de la routine. Cependant, la routine de Lucy est digne d’une « Desperate Housewives », notamment lorsqu’elle sort par inadvertance une culotte de son sac à main en pleine réunion de parents d’élèves. Beaucoup d’autres épisodes de ce type font de La vie secrète d’une mère indigne un roman très drôle.

D’autres personnages ponctuent le roman et apportent leur lot d’histoires parfois déjantées, comme Tom, le mari de Lucy, et ses manies quelques peu psychorigides, Mère-parfaite n°1 et son enthousiasme exacerbé, les amies de Lucy et leurs déboires amoureux, ou encore Père-célèbre et ses travers de star d’Hollywood, pour ne citer qu’eux.

En conclusion, le titre  mère indigne  qui m’avait attiré lorsque j’ai acheté ce livre me paraît trop dur pour décrire Lucy. Car malgré ses tentatives plus ou moins réussies pour éviter le chaos dans sa vie, elle essaie de s’améliorer. Quitte à se mettre à la hauteur des mamans parfaites de son école. C’est un personnage attachant et tendre avec ses maladresses et ses étourderies. Ce qui la rend naturelle. Les femmes et les mamans d’aujourd’hui se reconnaîtront dans cette histoire qui décomplexera peut-être certaines d’entre-elles dans leur quête de perfection.

L’auteur:

Après des études d’espagnol continental et latino-américain, ainsi que des séjours en Amérique du Sud, Fiona Neill travaille en tant que journaliste free lance pour The Baltimore Sun, The St Petersburg Times, et The Atlanta Journal and Constitution. Elle devient ensuite éditrice de la revue Marie-Claire pendant trois ans. Puis retourne à son métier de journaliste free lance pour réaliser une chronique hebdomadaire dans The Times. Son premier roman paru en 2014, La vie secrète d’une mère indigne (Pocket), est tiré de cette chronique.

Le détail:

Dans le roman, chaque chapitre est précédé d’une citation qui illustre le récit qui va suivre. Elle peut être célèbre, comme celle de Benjamin Franklin : « Rien n’est certain en ce monde si ce n’est la mort et les impôts. ». Ou bien de Fiona Neill elle-même : « Un mari sourd et une femme aveugle forment toujours un couple heureux ». Ces citations sont une façon originale d’annoncer les différentes parties du roman et apportent également une note humoristique.

La parenthèse:

Pour continuer à rire du quotidien décomplexé d’une mère de famille, je vous conseille de lire le roman Les Chroniques d’une mère indigne. Tiré de son blog éponyme, Caroline Allard y raconte avec humour les vérités sur la maternité. Des dessous de l’accouchement à l’enfer de la préparation d’une fête d’anniversaire pour plusieurs enfants. Les Chroniques d’une mère indigne sont également déclinées en une web-série québécoise de 26 épisodes.

MassCritics

L’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Votre note?
 Page Facebook : Masscritics
 Page Instagram : Masscritics

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *