L’agence Pendergast – La sirène du Mississippi (Christophe Lambert)

Qui résoudra cette nouvelle enquête ? 18/20

Le résumé :

L’agence Pendergast – La sirène du Mississippi : Une nouvelle fois, l’Agence Pendergast doit faire face à une drôle d’affaire. Simple rumeur ou véritable danger ? Pour cette mission, Sean, Joe et Célia embarqueront sur un magnifique bateau de croisière. Mais pour eux, pas question de se la couler douce, une mystérieuse créature a de nombreuse fois été aperçue aux alentour de ce paquebot, ils vont devoir rester attentif ! Pire que ça, ils devront jouer le rôle de magicien, tireur de carte ou briseur de chaîne… Des rôles qu’ils endosseront tant bien que mal pour le plus grand divertissement du public (ou bien du lecteur) !

Les choses ne se dérouleront pas tout à fait comme prévues une fois à bord du paquebot. Leurs petits numéros improvisés tournent au fiasco, l’entente dans l’équipe ne sera pas toujours au rendez-vous et l’enquête semble s’enliser ! Arriveront-ils au bout de leur mission ?

La critique :

C’est avec joie que nous retrouvons notre équipe d’enquêteurs. Toujours partant pour de nouvelles aventures même si cette fois-ci, les moyens utilisés ne semblent pas beaucoup leur convenir…

Les personnages gardent chacun leur personnalité tantôt enjouée tantôt bougonne. Ce manque de cohésion leur jouera parfois des tours. Sean, malgré sa réconciliation avec Joe, ne se lasse pas de lui lancer quelques vannes. Joe est fidèle à lui-même, professionnel et très peu loquace. Et Célia manque toujours autant de tact dans ses discours ! Mieux vaut ne pas être rancunier !

Nous retrouvons également Archibald Pendergast, le chef de l’Agence. Il dirige de nouveau toute l’organisation de l’opération. Rapidement, il envoie la petite équipe dans le laboratoire de Gégé, leur inventeur attitré. Comme toujours, ses gadgets ne font pas l’unanimité. Et pour cause, ils y ont déjà fait les frais plusieurs fois lors de leurs précédentes expéditions. Imaginez un Géo Trouvetou et vous aurez déjà un bel aperçu du Gégé de cette fiction !

Pour ce qui est du déroulement de l’histoire, tout s’enchaîne parfaitement. Différents témoignages relatent la même histoire : une créature mystérieuse rôde autour du bateau de croisière, elle ressemble étrangement à une sirène et est suivie d’une lumière bleutée. La dernière fois qu’elle a été aperçue, elle n’a pas hésité à s’en prendre à des enfants, chose assez inhabituelle au vu des différents témoignages. Pour mener leur enquête, le trio n’a plus qu’à embarquer sur le paquebot afin de recueillir un maximum de témoignages.

L’enquête est semée d’embûches mais plaira sans conteste par ses nombreux rebondissements. D’une part, l’équipe n’est pas très à l’aise lorsqu’il s’agit de jouer aux saltimbanques. Ils n’ont eu que très peu de temps pour s’entraîner et leurs prestations sont souvent calamiteuses ! D’autre part, les témoignages semblent très difficiles à recueillir. Pour couronner le tout, ils sont directement accusés lorsque des clients se plaignent de vols successifs ! Quelqu’un veut leur mettre des bâtons dans les roues ou est-ce de simples coïncidences ?

L’auteur joue avec nous et sait nous envoyer sur de fausses pistes. Le mystère autour de l’étrange créature restera à son comble jusqu’à la moitié du récit, cependant, l’aventure ne s’arrêtera pas là !

Comme dans les précédents épisodes, le rire sera au rendez-vous, provoqué autant par les discours que par les actes des trois protagonistes !

L’auteur :

Christophe Lambert est auteur de romans pour la jeunesse. Depuis plus de vingt ans, il jongle avec des univers très variés : la fantasy, la science fiction, les thrillers, les romans historiques,… Il est également professeur de scénario. D’ailleurs, avant de devenir écrivain, il a travaillé en tant que scénariste pour des courts métrages et pour la télévision.

Le détail :

La sirène du Mississippi est le troisième tome de la série L’Agence Pendergast (Didier jeunesse). Sera-t-il le dernier ? Rien n’est moins sûr ! L’auteur s’amuse à semer quelques indices énigmatiques qui nous laissent penser à une suite. Comme les deux premiers tomes, cette aventure a une fin, mais nous ne serions pas contre une quatrième enquête !

La parenthèse :

Les différents tomes de L’Agence Pendergast sont illustrés par Florent Sacré. Il est directeur artistique chez Ubisoft (Les Lapins crétins, Assassin’s creed,…). Mais il est également auteur de BD et publie régulièrement aux éditions Delcourt, Soleil et Dupuis.

Ses illustrations qui jalonnent les textes permettent aux jeunes lecteurs encore un peu hésitant, de se lancer dans la lecture de roman et de découvrir que le nombre de pages ne fait pas la qualité de l’histoire ! Un encouragement fort utile !

MassCritics

L’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Votre note?
Page Facebook : Masscritics
Page Instagram : Masscritics

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *