L’Agence Pendergast – Le Prince des ténèbres (Christophe Lambert)

Une agence pas tout à fait comme les autres…18/20

Le résumé :

Sean Donovan est un jeune homme d’à peine 16 ans. C’est un pickpocket prodigieux et il est rapidement repéré par Mr. Pendergast, le créateur de la mystérieuse Agence Pendergast.

Le jeune voleur se retrouve devant un choix étonnant : travailler pour l’agence ou comparaître devant la police pour ses nombreux vols…

Il faudra qu’il prenne rapidement une décision mais elle risque d’être difficile, il doit des comptes à Bill le Boucher, son père adoptif qui est aussi le chef des voleurs !

La critique :

Sean Donovan est un personnage touchant et attachant. Il n’a pas eu la chance de connaître ses parents et est tombé dans les mains du pire truand de New-York : Bill le Boucher. Cette vie de voleur ne lui convient pas. Il s’arrange pour manger quand il a faim mais refuse de s’attaquer à des pauvres ou à des personnes âgées. Il ne manque pas de courage et sera un atout pour l’Agence.

Les membres de l’équipe de l’Agence ont tous une qualité bien précise : Célia est une jeune fille qui sait admirablement bien tirer les cartes, Joe est un indien, c’est un peu le monsieur muscle du groupe et GéGé joue parfaitement le rôle de Géo Trouvetou ! Monsieur Pendergast quant à lui se charge de diriger et de souder la troupe.

L’Agence Pendergast est une organisation secrète qui a pour mission d’intercepter les créatures paranormales ! Et elles ne manquent pas dans cette aventure : loup-garou, homme-pieuvre, araignée géante, femme aux cheveux de serpents, chien à trois têtes, vampire…

Christophe Lambert, l’auteur, écrit d’une manière fluide avec un vocabulaire adapté au jeune public. Les touches d’humour ne manquent pas lors des dialogues (notamment entre Joe et Sean).

L’aventure se déroule en 1893, une occasion de faire un bond dans le passé ! Un monde sans internet et sans téléphone portable… Même si le fantastique est omniprésent dans ce livre, il n’en demeure pas moins historique grâce à des références aux inventions de cette époque (ampoule, téléphone, machine à écrire,…). Le petit plus, le nom des inventeurs est cité !

Le lecteur adorera trouver des références à Harry Potter et à bien d’autres univers !

En bref, un livre qui se lit rapidement et un univers que j’ai pris plaisir à découvrir malgré mon âge (28 ans). Pour le jeune public, la lecture est facilitée grâce à des dialogues suffisamment nombreux complétés par des descriptions claires et laconiques. L’humour est un véritable atout dans ce livre.

L’auteur :

Christophe Lambert a fait des études de cinéma, réalisé plusieurs courts métrages, travaillé pour la télévision et dirigé des ateliers vidéos dans les collèges avant de devenir auteur. Il publie des romans pour la jeunesse dans des genres très variés : thriller, fantasy, science-fiction, historique,…

Le détail :

L’agence Pendergast est une série de romans jeunesse qui compte déjà deux titres : Le Prince des ténèbres et Le Monstre des égouts (Didier jeunesse). Un nouveau tome est déjà prévu pour septembre 2019 ! Sa lecture est conseillée à partir de 9 ans.

La parenthèse :

Si vous aimez les univers qui grouillent de créatures étranges, je ne peux que vous conseiller La série Le Jardin des Epitaphes. Au programme : zombie, machines tueuses, hommes-fous, mutants,… Mais aussi de l’humour et de la tendresse !

MassCritics

L’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Votre note?
Page Facebook : Masscritics
Page Instagram : Masscritics

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *