Le Bazar du zèbre à pois (Raphaëlle Giordano)

Une bouffée d’optimisme. 18/20

Le résumé :

Basile s’installe dans sa petite ville natale de Mont-Venus. Cet inventeur ouvre une boutique tout à fait étonnante : Le Bazar du zèbre à pois. Objets provocateurs. Dans ce commerce, les objets sont là pour déclencher des émotions, des sensations, faire réfléchir.

Quand Arthur rentre un soir dans sa boutique, il ne peut s’empêcher de se voir plus jeune. Cet ados a du mal à trouver sa place dans ce monde où seule la réussite scolaire semble avoir de l’importance. Rapidement, il le prend sous son aile.

Giulia, la maman d’Arthur, est semble-t-il un peu perdue entre ses attentes passées et sa vie actuelle. Elle est « nez » dans une entreprise de conception de déodorants.

L’ouverture de cette boutique intrigante va chambouler leurs existences.

La critique :

Basile est ce qu’on appelle un enfant zèbre. Il a toujours eu du mal à s’adapter au cadre, trouvant toujours les discussions des adultes plus intéressantes que celles de ses camarades de classe. Peu à peu, il a su gérer toute cette « différence » grâce à ses multiples atouts. Finalement, il devient un inventeur de renommé mondiale. Après une grosse déception au niveau privé, il revient dans sa ville natale et se recentre sur ce qui est vraiment important pour lui.

Arthur est un adolescent un peu perdu qui a du mal à trouver de la motivation pour les choses qui ne lui font pas sens. Il est pourtant intransigeant lorsqu’il est question de son passe-temps favoris : les graffitis. Pour couronner le tout, avec sa mère, les relations ne sont pas au beau fixe. Arthur se rend bien compte que Giulia ne s’intéresse pas vraiment à ce qu’il fait et ce qu’il aime.

Giulia est une maman un peu dépassée par le cours de sa vie. Elle ne sait plus très bien où elle en est, ni ce qu’elle veut. Son fils la préoccupe beaucoup également. Lorsque la boutique de Basile apparaît dans sa ville, elle n’y prête absolument pas attention C’est grâce à son fils qu’elle y mettra les pieds. D’abord intriguée, elle va finir, avec l’aide de Basile, par se lancer dans un audacieux projet.

Cette boutique très avant gardiste a été créée pour éveiller les sens. Finalement, c’est bien plus qui se produira dans la vie de Giulia et d’Arthur !

Ce livre fait réfléchir et amène le lecteur à voir un peu plus loin. Un petit coup de boost pour le moral et le quotidien ! La joie des différents personnages est communicative. J’ai passé un agréable moment à découvrir les potentiels cachés de chacun. J’aurai adoré faire un petit tour dans cet incroyable magasin.

L’auteure :

Raphaëlle Giordano est une auteure spécialisée en développement personnel. Son premier roman Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une a été vendu à plus de 2 millions d’exemplaires en France et traduit dans plus de trente pays. Son deuxième roman s’intitule Le jour où les lions mangeront de la salade verte.

Le détail :

À la fin du livre, vous pourrez retrouver les nombreux conseils qui ont été donné tout au long du récit. Une palette de propositions pour se remettre en question et voir la vie du côté audacieux… À vous de jouer !

La parenthèse :

Au vu du titre tout à fait intrigant et au succès du premier roman de Raphaëlle Giordano, je ne vais pas tarder à me lancer dans sa lecture. Et oui, je ne l’ai pas encore lu !

MassCritics

L’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Votre note?
Page Facebook : Masscritics
Page Instagram : Masscritics

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *