Le code Vivaldi (Nathalie Somers)

Certains masques devront tomber… 18/20

Le résumé :

Le code Vivaldi (Didier jeunesse) : Le jour de ses 16 ans, une drôle de surprise attend Emma. Son père, qui se soucie très peu d’elle, vient lui annoncer qu’il l’emmène à Venise. La jeune fille vit pour le moment dans un pensionnat Suisse réservé aux enfants de bonne famille. Elle y a appris des règles de savoir vivre et de savoir être très strictes. Bien qu’elle aime particulièrement sa vie de pensionnaire, elle ne peut laisser la chance de créer des liens avec son père lui passer sous le nez. En effet, elle ne l’a jamais connu autrement que froid et distant envers elle.

En arrivant à Venise, elle fait la connaissance de l’assistant de son père, Kieran. Ce jeune homme semble avoir beaucoup plus d’importance aux yeux du délégué de l’Unesco que sa propre fille ! Blessée, elle va tout faire pour exister aux yeux de son père, le grand Edgar King.

Rapidement, elle se retrouve mêlée à une histoire autant intrigante qu’inquiétante : elle surprend une conversation à propos d’un futur cambriolage…

La critique :

Dans ce roman, deux vies s’opposent : d’un côté, celle de la jeune fille, qui a toujours vécu comme une princesse et de l’autre, celle de Kieran, garçon bien élevé mais qui cache de lourds secrets. Les deux protagonistes ne s’entendent pas mais vont pourtant devoir s’habituer l’un à l’autre. Ils ont chacun un objectif différent mais leur destin est lié.

Chacun à leur manière, ils nous exaspèrent. Emma fonce tête baissée, sans réfléchir. On ne peut pas réellement lui en vouloir puisqu’elle a toujours vécu dans un écrin. Mais il n’empêche que son rapport au monde est complètement faussé. Kieran en veut à la terre entière mais il en veut encore plus à ces gens fortunés qui se croient tout permis alors qu’ils n’ont rien fait de leur vie… Emma est donc sa cible la plus accessible.

Inévitablement, le petit jeu des deux héros nous entraîne dans une aventure un peu chaotique. La conversation qu’Emma a entendue va indéniablement bouleverser son programme. Et puisqu’elle ne peut pas prouver à son père qu’elle pourrait lui être fort utile dans son travail, elle décide de se lancer à corps perdu dans cette aventure. Kieran, quant à lui nous prouve plusieurs fois qu’il a une double personnalité et, même s’il a des raisons valables pour se joindre à Emma, elles restent tout de même très floues.

Pour les amoureux de voyages, vous ne serez pas déçu ! L’auteure nous fait visiter Venise à plusieurs reprises et c’est avec émerveillement que nous suivons Emma sur le Grand Canal ou dans les ruelles vénitiennes. Evidemment, il va sans dire que ce roman donnera à quiconque l’envie d’aller séjourner à Venise… Même si, en réalité, l’envie était déjà présente depuis longtemps pour ma part !

Une enquête bien menée, des personnages au caractère bien trempé, le tout joué dans la magnifique ville des amoureux… Que demander de plus ?

L’auteure :

Nathalie Somers est une auteure de romans portant sur des sujets très divers. Avant de se lancer dans l’écriture, elle a exercé les métiers d’ingénieure puis d’enseignante. Vous l’avez peut-être déjà lu car elle a réalisé plusieurs sagas comme Le malicieux journal des sœurs Mouche au collège de Castelroc, Le roman des filles ou encore Roslend.

Le détail :

Au cours de notre lecture, nous découvrons différentes particularités de Venise et notamment le célèbre Acqua Alta qui a d’ailleurs fait parler de lui à la mi-novembre 2019. Ce phénomène est l’une des raisons du projet Mose. Projet pour lequel le père d’Emma se bat. Un projet controversé qui devrait voir le jour avant la fin 2021.

La parenthèse :

Ce livre qui parle de l’actualité, n’est pas sans me rappeler d’autres lectures que j’ai pu découvrir cette année et notamment Irinei, dans lequel il est question de la découverte d’un mammouth laineux avec son sang dans la glace de Sibérie !

MassCritics

L’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Votre note?

Page Facebook : Masscritics
Page Instagram : Masscritics

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *