Le fil d’argent (Rebecca Greenberg)

Un roman surprenant! 14/20

Le résumé:

Un jour de tempête, l’existence de Thomas Gordon bascule. Le journaliste d’investigation a un accident et se retrouve plongé dans un coma de plusieurs mois. A son réveil, tout a changé : son esprit est capable de se projeter dans le passé. Peu à peu, il devient évident que ses voyages dans le temps ne sont pas du au hasard, car Thomas est sans cesse ramené dans la France occupée des années 40. Il y découvre la vie tragique de Simon, un Juif entré dans la Résistance, et de ses deux petites sœurs. Qu’est ce qui rattache Thomas au drame de cette famille prise dans la tourmente de l’Histoire ? L’enquête incroyable qu’il mène bouleverse toute sa vie. Mais en réveillant les fantômes du passé, peut être parviendra-t-il à racheter une faute trop longtemps restée impunie…

La critique :

Roman original et atypique, entre roman historique et fantastique, Le fil d’argent nous plonge au cœur d’un récit riche en émotions, étonnamment bien ficelé.

Avec réalisme et une volonté évidente de coller aux plus près des événements tragiques liées à cette époque, Rebecca Greenberg arrive à nous replonger dans la France des années 40. Celle de l’Occupation, de la délation, de la déportation mais aussi celle de la Résistance. Le tout teinté de fantastique, puisqu’il sera également question d’expériences de décorporation et de voyages dans le temps.

Si l’on a du mal a accroché les premières pages, on finit cependant par s’attacher aux différents personnages et passé la moitié du livre on a réellement envie de savoir ou veux exactement en venir l’auteure. Car même si l’on anticipe quelques réponses, le dénouement final, saura tout de même nous surprendre.

Le style, quant à lui, sans être transcendant n’en reste pas moins agréable. Le gros point fort de ce roman tenant, selon moi, à ce mélange des genres plutôt réussis et à la retranscription réaliste de cette époque de l’Histoire.

Avec Le fil d’argent, Rebecca Greenberg nous propose donc un roman surprenant qui ose le mélange des genres pour nous offrir une histoire plutôt captivante.

L’auteur:

Correctrice littéraire, Rebecca Greenberg se lance dans l’écriture de son premier roman, Le fil d’argent (Terra Nova), après avoir découvert, par le biais de ses enfants, la saga Harry Potter, qui lui donnera le goût des livres et le besoin de se relancer dans l’écriture, comme lorsqu’elle était adolescente.

Le détail :

Rebecca Greenberg a effectué un travail de recherche afin de coller au plus près de la réalité des années 40. Elle établit d’ailleurs, en fin d’ouvrage une bibliographie des ouvrages sur lesquels elle s’est appuyée pour recréer cette époque.

La parenthèse :

Si vous cherchez un autre livre, qui mêle de façon habile Histoire et science fiction, alors nous vous conseillons Chaque chose en son temps, de Loris Murail, qui nous replonge dans la sombre période de La Première Guerre Mondiale.

MassCritics

L’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Votre note?
Page Facebook : Masscritics
Page Instagram : Masscritics

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *