Le fou et l’assassin,Tome 3: En quête de vengeance (Robin Hobb)

Un nouveau tome riche en révélations! 19/20

Le synopsis:

Fitz et le Fou sont enfin réunis. Alors que ce dernier raconte ce qui lui est arrivé, Fitz cherche par tous les moyens à le guérir de ses terribles blessures. Mais alors qu’il retrouve les intrigues de la cour, le bâtard royal va finalement apprendre la disparition de sa fille et tenter par tous les moyens de découvrir qui l’a enlevé et pourquoi. Assoiffé de vengeance, il est prêt à tout pour la retrouver.

La critique :

C’est toujours un plaisir de retrouver Fitz et l’univers de Robin Hobb. Et ce troisième tome du Fou et l’Assassin ne fait pas exception.

Alors que le deuxième tome se clôturait sur un événement d’envergure avec l’enlèvement d’Abeille, on commence ici notre lecture du côté de Fitz. Dans un rythme lent mais jamais ennuyant nous suivons les retrouvailles avec le Fou, découvrant à quel point les horreurs qu’il a vécu l’on changé, le transformant par bien des aspects et offrant au lecteur une vision du personnage qu’il n’aurait jamais imaginé voir. Au même titre que Fitz on s’inquiète et on espère ardemment que le Fou pourra un jour guérir.

Par ailleurs, bien qu’heureux de retrouver Fitz dans cet environnement familier qu’est Castelcerf mais aussi dans les intrigues de la cour, une petite dose d’appréhension et de tension persiste chez nous le premier tiers du roman. En effet, Fitz vit sa vie sans savoir qu’Abeille a été enlevé. Alors que nous, lecteurs, sommes bel et bien au courant. On se demande quand il va enfin l’apprendre, si il ne sera pas déjà trop tard… Entre temps un événement inattendu mais plutôt bienvenu ravira sans doute pas mal de lecteurs…. Reste à savoir comment Robin Hobb va se servir de cet élément dans les tomes suivants.

En parallèle, au retour de Fitz à Castelcerf, le lecteur découvre le point de vue d’Abeille et par la même la suite des événements malheureux de Flétrybois. On en apprend un peu plus sur les Serviteurs et sur la nature même d’Abeille. Et on constate avec soulagement sagaque la petite ne sera pas seule dans ses malheurs. Même si l’alliée qu’elle s’est trouvée n’est peut-être pas celui dont elle aurait rêvé. Dommage cependant que l’on soit déjà au courant de tout ce qui s’est passé lorsque Fitz entame son enquête, tuant tout suspense en rendant la partie ou Fitz revient a Flétrybois un peu moins passionnante.

De façon générale ce nouveau volet nous offre nombres de révélations (même si nous en avions deviné quelques unes contrairement à Fitz…) et de belles surprises, tout en mêlant avec habileté à ce nouveau cycle des éléments des cycles précédents. Deux nouveaux personnages font également leur entrée, tout deux pour le moins intéressants et originaux : le nouvel apprenti, Cendre et une corneille prénommée Bigarée. On retrouve par ailleurs avec plaisir les anciens compagnons et amis de Fitz : Devoir, Kettricken, Lourd, Ortie, Crible …et bien sûr Umbre.

En bref, tous les éléments semblent en place pour nous offrir une suite pleine de suspense, de rebondissements et de péripéties. Malgré une fin un peu abrupte en raison d’un découpage malencontreux…on a qu’une hâte : retrouver Fitz, le Fou et Abeille et découvrir la suite de leurs aventures !

L’auteur :

Né en 1952 en Californie, Robin Hobb est une écrivaine américaine de fantasy. Son œuvre la plus connue est constituée de plusieurs cycles ; L’asssassin Royal, Les aventuriers de la mer, La Cité des Anciens, le Fou et l’assassin (Pygmalion), le tout s’articulant donc autour d’un même univers à différentes époques. Sa trilogie Le Soldat Chamane a également connu un beau succès. Avant cela elle écrivait sous le nom de Megan Lindholm (Ki et Vandien, Le peuple des rennes).

Le détail :

Le Fou apparaît sous un tout nouveau jour dans ce tome. Personnage sombre et torturé, les lecteurs auront bien du mal a reconnaître en lui le Fou d’autrefois. Robin Hobb remodèle et renouvelle donc complètement un personnage très apprécié des lecteurs. Un personnage qui devra entièrement se reconstruire après les horreurs qu’il a subi. Cela accentue encore notre intérêt pour l’histoire, faisant naître en nous appréhension, doutes et questionnements : le Fou survivra-t-il à toutes ses épreuves ? Retrouvera-t-il une part de sa personnalité d’autrefois ? Parviendra-t-il à aider Fitz ?…

La parenthèse :

Vous aimez l’univers riche et développé de Robin Hobb ? Nous vous conseillons donc, Le trône de Fer de George R.R Martin. Il nous fait découvrir, avec beaucoup plus de violence certes, un univers immense et complexe. Plusieurs intrigues s’y mêlent pour former une œuvre riche et complètement addictive.

MassCritics

L’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Votre note?
Page Facebook : Masscritics
Page Instagram : Masscritics

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *