Le jour où elle a pris son envol (Beka/Marko/Maëla)

Une suite tout aussi inspirante ! 18/20

Le synopsis : 

Le jour où elle a pris son envol (Bamboo) : Clémentine a changé pas mal de choses dans sa vie depuis sa rencontre avec Antoine. Pour autant, elle n’a toujours pas  trouvé ce qu’elle cherchait : le bonheur et l’apaisement. Elle retourne alors à l’épicerie et y fait la connaissance de Simon, un ami d’Antoine. Grâce à lui, Clémentine va entrevoir tous les chemins de vie possibles qui s’offrent à elle. Mais comment trouver le bon ? Une seule solution… essayer !

La critique : 

Nous retrouvons clémentine quelques temps après sa rencontre avec Antoine, évènement initiateur d’une série de changements dans sa vie. Pour autant, Clémentine sent bien que sa vie ne la satisfait pas encore totalement. Elle décide alors d’aller rendre une petite visite à son ancien ami. Cette initiative donnera lieu à un grand voyage ponctué de belles rencontres qui se présenteront comme autant d’occasion de trouver des réponses à ses questions. 

Ce nouvel album aborde ainsi de nouveaux thèmes autour du développement personnel. Il y sera donc question de voyage, de rencontres, de livres, mais aussi des différentes manières d’appréhender les choses ou encore du principe de Pareto.

La encore, l’album surfe sur la tendance du bien être personnel et du feel good, pour notre plus grand plaisir. De jolies idées sont ainsi développées, encourageant le lecteur à se questionner sur sa vie personnelle et ses propres choix.

L’ambiance se veut la encore douce et zen et s’efforce de nous plonger dans un cocon propice à la réflexion sans pour autant laisser paraître qu’un tel cheminement est chose facile. Les maîtres mots de cette histoire étant volonté, patience et persévérance. Car même quand tout nous laisse à penser que certains de nos buts sont hors d’atteinte, il existe toujours un moyen détourné d’y parvenir. Il suffit de se poser les bonnes questions et d’explorer les différents chemins qui s’offrent à nous et la multitude de possibilités qu’ils représentent.

En bref, Le jour où elle a pris son envol est une bande dessinée nourrie de rencontres et de messages inspirants qui nous plonge dans un univers de zénitude et de découvertes qui sans révolutionner nos vies nous offre au moins un moment de détente et de réflexion nous invitant à appréhender les choses sous un nouvel angle. Un allié de choix dans les petits moments de déprime !

L’auteur : 

Le pseudonyme Beka cache deux scénaristes de bande dessinées : Caroline Roque et Bertrand Escaich. Aux éditions Bamboo, ils ont notamment crée les séries à succès Les Rugbymen, Studio Danse et Le jour où. La plupart de leurs albums sont mis en couleur par Maëla.

Marko est un dessinateur de bande dessinée. Chez Bamboo, il a notamment travaillé sur la série Les Godillots .

Le détail : 

Au cours de l’histoire, la loi de Pareto autrement appelé principe des 80/20 sera abordée. Économiste, Pareto a en effet énoncé le principe selon lequel 80% de nos résultats sont produits par 20% de nos activités. Par exemple, 20% des clients d’une entreprise apportent 80% du chiffre d’affaire. Ce principe peut s’appliquer à des tas de domaines, et notamment celui de l’entreprise, mais peut aussi servir au quotidien. Il  permet ainsi de se concentrer sur l’essentiel et de développer des stratégies plus efficientes.

La parenthèse : 

Vous vous intéressez au développement personnel et cherchez une lecture divertissante et inspirante, alors Le jour où elle a pris son envol ne pourra que vous plaire. Vous pourrez également vous laissez tenter par Le jour où il a suivi sa valise. 

MassCritics

L’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Votre note?
Page Facebook : Masscritics
Page Instagram : Masscritics

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *