Le jour où je serai grande – Une histoire de Poucette (Timothée de Fombelle)

Et si nous retournions en enfance ? 13/20

Le résumé :

Le jour où je serai grande – Une histoire de Poucette : Poussette se projette dans l’avenir.

Du haut de sa petite taille, elle peut sentir l’odeur des matins mouillés, elle connait le bruit des pétales qui tombent et la maladresse des papillons. Le jour où elle sera grande, elle espère ne pas oublier tout ça ! Tous ces petits moments qu’elle vit, elle veut les garder dans sa mémoire.

Du haut de sa petit taille, elle se fait même quelquefois un peu peur, mais pas trop avec les araignées, les grenouilles. Elle rêve de savoir voler et de se faire des amis. Il faudra qu’elle se souvienne de toutes ses petites sensations si importantes à sa vie de petite fille !

La critique :

  • Une reprise du conte très connu Poucette
  • Des photos qui nous permettent de voir le monde à travers les yeux de la jeune fille
  • Un texte court qui se limite en réalité à une phrase laissée en suspend
  • Un joli résumé de l’enfance où finalement, même si l’on est loin d’être aussi minuscule que Poucette, nous nous attachons à de toutes petites choses
  • Un livre surprenant avec de nombreux détails à observer que chacun pourra interpréter à sa manière

La photographe :

Marie Liesse s’est fait connaître dans le monde de la photographie après avoir rejoint le service des galeries photo de la Fnac. Elle anime des ateliers photo dans les écoles maternelles.

L’auteur :

Timothée de Fombelle est auteur et dramaturge. Très jeune, il monte une troupe de théâtre pour laquelle il écrit et met en scène. L’une d’elle, Le Phare est traduite et jouée dans de nombreux pays. Elle reçoit le prix du Souffleur en 2002. Côté roman, son succès est mondial avec Tobie Lolness, il reçoit plus d’une vingtaine de prix. Il sera même adapté au cinéma.

L’éditeur :

Gallimard jeunesse nous présente ici un nouveau texte autour de l’univers très connu de Poucette. Un livre qui fait la part belle aux photographies de Marie Liesse et à l’insouciance de l’enfance.

Public visé :

À partir de 3 ans.

MassCritics

L’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Votre note?
Page Facebook : Masscritics
Page Instagram : Masscritics

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *