Le petit Ogret (Marie-Pierre Oddoux)

Les ogres peuvent eux aussi devenir végétariens… 18/20

Le résumé :

Dans la grande famille des ogres, la nourriture était tellement importante qu’ils avaient fini par épuiser toutes les ressources de leur contrée ! Plus aucun animal ne se risquait dans les parages. Les parents se rendirent alors à une triste évidence, ils allaient devoir abandonner leurs sept enfants dans la forêt ! Le Petit Ogret avait entendu toute leur discussion. Le lendemain, il s’empara du pot d’yeux de crapauds que son père gardait précieusement pour Noël et en sema tout le long du chemin.

Quand ils se retrouvèrent seuls au milieu des bois, le Petit Ogret voulu leur montrer le chemin mais les yeux de crapauds avaient disparu ! C’était Raoul, l’un de ses frères qui les avait trouvés et qui les avaient engloutis… Ils commencèrent alors à marcher et finirent par apercevoir une lumière. Elle provenait de la maison d’un géant. Ils n’eurent pas le temps de faire demi-tour car une main immense était déjà posée sur eux !

Le géant, bizarrement, n’en fit pas son repas. Mais que leur réserve-t-il alors ?

La critique :

  • Une histoire originale
  • Un Petit Ogret qui ne manque pas de ressource
  • Des parents abominable jusqu’au bout !
  • Des illustrations colorées et pleines de vie qui montrent parfaitement les émotions des personnages
  • Un album petit format, souple et avec des bords arrondis, qui se glissera facilement dans les valises ou le sac à dos !
  • Une belle incitation à manger des légumes

L’illustratrice :

Marie-Pierre Oddoux illustre aussi bien des livres jeunesse que des romans pour les adolescents. Elle est à l’origine de la création de l’association Fleur de Ville, qui aide les illustrateurs ainsi que les auteurs à mener à bien leurs projets. Elle est également la gérante et la directrice artistique des Editions Fleur de Ville.

L’auteur :

Jean-Christophe Morera est journaliste pour la presse locale Le Progrès. C’est lors d’une de ses missions qu’il rencontre Marie-Pierre Oddoux. Ils décident alors de se lancer un défi : publier un album jeunesse en collaboration. Deux livres naissent de ce challenge : Le Petit Ogret et Cendricourge.

L’éditeur :

Les P’tits Bérets nous font découvrir une nouvelle collection : La tête à l’envers. Des livres drôles et originaux qui font référence à de grands classiques !

Public visé :

À partir de 4 ans.

MassCritics

L’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Votre note?
Page Facebook : Masscritics
Page Instagram : Masscritics

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *