Le pompon du lapin (Praline Gay-Para)

Une explication étiologique. 14/20

Le résumé :

Il y a très longtemps, les lapins et les écureuils se ressemblaient énormément. Ils avaient tous les deux de petites oreilles et une très longue queue. Mais cette histoire permettra par la suite de les différencier. À cette époque, l’hiver fut tellement froid que le lapin ne trouvait rien à manger. Dans le potager, tout était gelé. Il essaya pourtant de croquer dans une carotte, un navet et même dans un chou ! La neige recouvrait tout. Un matin, alors que le lapin était de plus en plus affamé, il croisa son ami l’écureuil qui lui donna sa technique pour pouvoir se nourrir. Il suffisait de plonger sa queue dans l’eau et d’attendre toute la nuit que les poissons s’y agrippent. Le matin, il n’y avait plus qu’à les manger !

La technique semble prometteuse…

La critique :

  • Une explication très drôle qu’il me tarde de donner à un enfant en âge de la comprendre pour voir sa réaction !
  • Des illustrations qui donnent le ton grâce aux traits expressifs des personnages
  • Une fin ubuesque que nous ne pouvons que deviner
  • Un récit écrit d’une façon amusante et rythmée qui se prête à la lecture à voix haute
  • Une amitié que rien ne pourra ébranler

L’illustratrice :

Martine Bourre est une illustratrice jeunesse. Elle aime réaliser de nouveaux projets car ils lui permettent d’animer des animaux, d’exprimer un nouveau monde… Ses techniques et son style sont très variés. Chez Didier Jeunesse, elle a déjà illustré Petite Fourmi, Din’Roa la Vaillante, La Bonne Bouille…

L’auteure :

Praline Gay-Para est à la fois conteuse, auteure et comédienne. Son métier de conteuse s’adresse aussi bien aux enfants qu’aux adultes. Elle travaille régulièrement avec la Maison du Conte de Chevilly-Larue aussi bien pour la formation que pour la conception des évènements artistiques.

L’éditeur :

Didier Jeunesse nous fait découvrir un nouvel album de sa collection À petits petons que nous avions déjà pu apprécier avec La chèvre Biscornue. Cette collection comprend des contes adaptés pour le jeune public, les textes sont dynamiques et conçus pour être lus à voix haute.

Public visé :

À partir de 3 ans.

MassCritics

L’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Votre note?
Page Facebook : Masscritics
Page Instagram : Masscritics

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *