Le sel de nos larmes (Ruta Sepetys)

Un roman bouleversant levant le voile sur un pan méconnu de l’histoire de la Seconde Guerre Mondiale ! 20/20

Le résumé :

Hiver 1945. Quatre adolescents, chacun né dans un pays différent, chacun hanté par sa propre guerre. Parmi les milliers de réfugiés fuyant à pied, le destin les à réunis pour affronter le froid, la faim, la peur, les bombes… et embarquer sur le Wilhelm Gustloff, un navire promesse de liberté.

Extraits:

« Une mère, c’est une ancre dans la vie. Une mère, c’est un réconfort. Une mère, c’est un chez-soi. Une fille qui a perdu sa mère n’est plus qu’une minuscule embarcation sur une mer déchaînée. Il y a des bateaux qui finissent par atteindre le rivage. Et il en est d’autres, comme moi, qui semblent s’éloigner toujours d’avantage de la terre ferme. »

La critique :

Avec Le sel de nos larmes, Ruta Sepetys nous plonge au coeur d’une fiction historique poignante. En effet, s’armant de son écriture moderne et percutante, l’auteure nous fait découvrir le destin de quatre adolescents qui doivent faire face à cette guerre et à toutes ses atrocités. Survie, amour, amitié, humanité, désir de vivre, culpabilité, horreurs de la guerre et espoir : voilà ce qui se trouvent au coeur de ce roman à quatre voix portés par des personnages émouvants et attachants (on exceptera peut être Alfred, pur produit de l’endoctrinement nazi, aux propos glaçants, et antipathique au possible).

En focalisant son récit sur une des plus grande catastrophe maritime du XXe siècle, qui paradoxalement reste un pan méconnu de l’histoire de la seconde guerre mondiale, l’auteure nous rappelle l’importance du devoir de mémoire tout en rendant hommage aux victimes oubliées de cette effroyable guerre. En effet, résultat d’un travail de documentation et de recherche énorme, fruit du recueil de plusieurs témoignages, ce roman expose des faits qui ont donc réellement eu lieu et n’épargne à aucun moment le lecteur, qui, de fait, sera confronté à des scènes choquantes. C’est certes, un roman dur et bouleversant mais tout comme le livre Ce qu’ils n’ont pas pu nous prendre, auquel il fait écho, c’est avant toute autre chose, un roman nécessaire.

Pour résumé, Le sel de nos larmes, nous démontre une fois de plus l’incroyable talent de Ruta Sepetys. Remplis de justesse, d’émotions et criant de vérités il lève le voile sur une tragédie méconnue. Une chose est sûre : on ne sort pas indemne de cette lecture qui nous pousse à la réflexion. A conseiller vivement aux adolescents comme aux adultes !

L’auteur :

Née dans le Michigan, Ruta Sepetys est la fille d’un réfugié lituanien dont le père a été emprisonné pendant huit ans dans un goulag. Après avoir vécu quelques temps en Europe, elle s’installe à Los Angeles pour travailler dans l’industrie de la musique. Aujourd’hui, elle vit avec son mari dans le Tennessee où elle se consacre à l’écriture et à la recherche historique. Elle a été décoré de la croix de chevalier de l’Ordre par le président lituanien pour son premier roman Ce qu’ils n’ont pas pu nous prendre.

Le détail :

L’écriture du Sel de nos larmes a demandé trois ans de travail à Ruta Sepetys. Trois ans marqués par des voyages, des lectures, des entretiens et des enquêtes menées à travers toute l’Europe. Mais ce roman s’inspire en premier lieu de l’histoire de la cousine de son père, qui a échappé au naufrage.

La parenthèse :

Si vous avez appréciés la lecture du Sel de nos larmes, nous ne pouvons que vous conseiller Ce qu’ils n’ont pas pu nous prendre, le premier roman de Ruta Sepetys. Plus largement, nous vous conseillons Max de Sarah Cohen-Scali. Un roman qui nous plonge au coeur d’un horrible processus : la reproduction et la sélection d’enfants répondant aux critères aryens dans le but d’en faire de parfaits nazis allemands. On y découvre Max, le premier bébé du programme Lebensborn, de sa naissance à la fin de la guerre.

MassCritics

 L’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Votre note?
Page Facebook : Masscritics
Page Instagram : Masscritics

Une pensée sur “Le sel de nos larmes (Ruta Sepetys)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *