Le temps du rêve – L’oiseau Brolga (Emmanuelle Lé)

Inspiré d’un mythe aborigène australien. 13/20

Le résumé :

Brolga est une jeune fille très talentueuse. À dix ans déjà, elle passait la plus grande partie de son temps à danser. Elle promit alors de danser aussi bien que le Pélican et l’Emeu. Six ans plus tard, nul ne pouvait rivaliser contre sa grâce et sa légèreté. Tous les matins, elle allait danser autour de son arbre préféré : le Coolabah. Les habitants de son village étaient souvent nombreux à venir profiter du spectacle. Elle portait la joie en elle.

Un jour, un terrible sorcier, qui la convoitait depuis de nombreuses années, utilisa ses pouvoirs pour la retenir prisonnière. Cette disparition provoqua beaucoup de tristesse et de désespoir sur les terres d’Australie.

Brolga n’a pourtant pas entamé sa dernière danse…

La critique :

  • Des illustrations élégantes et soignées avec un style très étrange (les personnages n’ont pas d’yeux et semblent faire partie du paysage)
  • Une histoire émouvante et poétique qui reprend un mythe très ancien
  • Une jeune fille déterminée
  • Une présentation de l’univers assez surprenante
  • Aucune couleur n’est oubliée ce qui donne beaucoup de luminosité aux illustrations
  • Découverte d’une croyance des aborigènes australiens peu connue en France : « le Temps du Rêve »

L’illustratrice :

Catherine Cardosco est une illustratrice qui aime représenter l’humeur et les mouvements dans ses dessins. Elle utilise essentiellement l’aquarelle.

L’auteure :

Emmanuelle Lé a commencé sa carrière dans l’enseignement et la recherche. Aujourd’hui, elle est éditrice au sein du groupe Hachette. En parallèle, elle développe le catalogue des éditions Aleph. Elle a déjà publié Le Roi des singes.

L’éditeur :

Aleph est une jeune maison d’édition créée en janvier 2018. Elle est spécialisée dans la réécriture des mythes, contes et légendes du monde.

Public visé :

À partir de 6 ans.

MassCritics

L’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Votre note?
Page Facebook : Masscritics
Page Instagram : Masscritics

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *