Le voisin (Santiago Garcia et Pepo Pérez)

Une histoire décalée ! 11/20

Le synopsis:

Le voisin (Dargaud) : José Ramon, banal étudiant en droit, timide et maladroit, comprend que son voisin n’est autre que « Titan » l’extraordinaire justicier. Il va également découvrir qu’être un super-héros ne veut pas dire être protégé des tracas du quotidien et des difficultés de la vie privée. Dès lors, José et Javier entament une relation qui passera du comique au dramatique, pour le meilleur et pour le pire.

La critique :

Je sors de cette lecture quelque peu mitigée. En effet, si l’idée de base était alléchante : se concentrer sur la vie quotidienne d’un super héros, sa vie privée, force est de constater que le concept s’essouffle vite. Voir même que l’idée de départ s’étiole peu à peu pour finalement laisser uniquement la place aux rapports que les différents personnages entretiennent entre eux.

L’aspect super-héros mais aussi la touche parodique qu’elle apporte incontestablement (le personnage est inspiré de Spider-Man), s’estompe ainsi au fil des pages, ne revenant que de loin en loin.

Aussi, si à première vue l’histoire paraît légère et pleine d’humour, cette première impression disparaît progressivement en versant davantage dans le psychologique et la chronique sociale, pour laisser la place à un récit plus lourd, qui en deviendrait presque déprimant. Ce qu’on en retient : sous le costume de super héros se cache un homme comme tout le monde, avec ses propres problèmes. Un homme médiocre et un brin antipathique qui rentre parfaitement dans la case du anti-héros. Car, finalement, le super-héros n’est pas forcément celui qu’on croit : car là ou Javier semble brasser du vent, José Ramon, le voisin, lui, apparaît comme une personne stable, un ami fidèle et dévoué.

L’album qui regroupe trois tomes  est dense (peut être un peu trop ?) et souffre de quelques longueurs. De fait, on a parfois du mal à rester accroché. D’autant que le dessin plutôt simple et qui passe soudainement au noir et blanc dans le tome 3 (seul le costume de Javier est coloré de rouge) ne nous aide pas vraiment de ce côté là. 

Une lecture décalée donc, parfois étrange, qui possède indéniablement des qualités mais qui, en ce qui me concerne, ne me laissera pas un souvenir impérissable.

L’auteur : 

Santiago Garcia est un auteur de bande dessinée espagnol qui réalise des BD depuis plus de dix ans. Outre les trois volumes de Le Voisin, il a également travaillé sur Beowulf avec David Rubin ou encore sur L’étrange cas du Dr. Jekyll et de M. Hyde avec Javier Olivares.

Le détail: 

La bande dessinée a été adaptée récemment en série et est d’ors et déjà disponible sur Netflix. À voir ce que cette histoire peut donner sous un autre format ! 

La parenthèse : 

Si vous souhaitez découvrir plus largement le travail de Santiago Garcia alors nous vous conseillons Les Ménines publié chez Futuropolis.

Masscritics 

L’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Votre note?
 Page Facebook : Masscritics
 Page Instagram : Masscritics

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *