Le vol (Caroline Barber)

Tel est pris celui qui croyait prendre… 16/20

Le résumé :

401… C’est le nombre de paires de chaussures que possède Philémon Croquenot. Elles ont toutes été choisies avec soin et aucune ne lui appartient. Il les dérobe à leurs propriétaires ! Aujourd’hui, il part à la chasse de sa 402ème « victime ». Il sait exactement la paire qu’il veut : des tongs fleuries. Depuis 10 ans, Philémon Croquenot complète sa collection avec les derniers modèles à la mode.

C’est sur la plage qu’il va faire du repérage. Après avoir effacé une fausse joie en découvrant une paire de tongs abandonnée, il tombe finalement sur les chaussures tant convoitées. Mais avant qu’il ait pu s’en emparer, un chien se met à aboyer, mettant son vol à l’eau.

Notre voleur expert réussira-t-il à compléter sa collection ?

La critique :

  • Tout comme sur la première de couverture, les illustrations aux traits délicats restent sobres et élégantes et ne laissent paraître que des touches de couleurs
  • Une histoire drôle qui illustre parfaitement l’expression de l’arroseur-arrosé
  • Un personnage principal étonnant : un renard très élégant qui a une passion improbable pour les chaussures et plus particulièrement pour les chaussures féminines (bottes, escarpins, scandales,…)
  • Le renard est ici tourné en ridicule car nul n’ignore qu’il est qualifié de rusé dans la plupart des fables

L’illustratrice :

Laura Giraud est une illustratrice. Le vol est le premier album jeunesse qu’elle publie aux éditions Les 400 coups.

L’auteure :

Caroline Barber publie des livres pour la jeunesse en France et au Québec depuis 2012. Dans la ville où elle réside, à Beloeil, les promeneurs peuvent lire sa poésie sur certains bancs publics. Elle partage son temps entre les ateliers d’écriture et la création.

L’éditeur :

Les 400 coups est une maison d’édition créée à Montréal en 1995. Elle a à cœur de partager la beauté, la force des mots, des idées et des images de multiples façons. Les petits comme les grands peuvent être sensibles à leurs ouvrages.

Public visé :

À partir de 5 ans.

MassCritics

L’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Votre note?
 Page Facebook : Masscritics
 Page Instagram : Masscritics

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *